Gazenergie

Chronologie inverse des événements

La guerre russe en Ukraine et ses répercussions sur le marché du gaz en bref

27 juillet

Gazprom réduit la capacité de transport de gaz vers l'Europe sur Nord Stream 1 à 20%.

21 juillet

Les travaux de maintenance terminés, du gaz transite de nouveau par Nord Stream 1. Les flux sont à environ 40% de la capacité maximale.

11 juillet

Les travaux annuels de maintenance sur Nord Stream 1, qui durent en principe 10 jours, débutent.

4 juillet

L’agence allemande du réseau gazier fait savoir que l’achat de gaz devient sensiblement plus cher que prévu.

29 juin

Le Conseil fédéral prend connaissance du concept détaillé du secteur gazier donnant ainsi des sûretés pour la mise en œuvre. Parallèlement, le Conseil fédéral communique les points essentiels des dispositions prévues en cas de pénurie d’électricité et de gaz.

23 juin

L’Allemagne décrète le degré d’alarme 2 sur 3 degrés de crise.

19 juin

L’Allemagne planifie des mesures pour réduire l’utilisation de gaz et remplir les stockages.

14 juin

La Russie annonce une réduction de 40 % de ses livraisons de gaz via le gazoduc Nord Stream et s’exécute dans la foulée.

22 mai

La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga et le conseiller fédéral Guy Parmelin ont des entretiens avec le vice-chancelier allemand Robert Habeck concernant un accord de solidarité entre la Suisse et l’Allemagne.

21 mai

La Russie arrête ses livraisons de gaz à destination de la Finlande.

19 mai

Le Conseil fédéral prend connaissance du premier concept de la task force et donne mandat de mettre au point un concept détaillé. Les gestionnaires de réseau de gaz régionaux sont tenus d’assurer au mieux l’approvisionnement pour l’hiver prochain. À cet effet, il faut que l’équivalent d’au moins 15 % (environ 6 TWh) de la consommation indigène annuelle (35 TWh) soit stocké dans des stockages situés dans les pays voisins et que ces volumes soient disponibles à partir du 1er novembre 2022 au plus tard. Par ailleurs, 20 % (6 TWh) de la consommation hivernale de la Suisse doivent être disponibles pour des livraisons de gaz supplémentaires à partir de la France, de l’Allemagne, de l’Italie et des Pays-Bas sous la forme d’options qui doivent pouvoir être exercées à brève échéance.

11 mai

L’Ukraine réduit en partie livraisons de gaz à destination de l’Europe qui transitent par son réseau.

4 mai

La Confédération mandate l’ASIG pour mettre sur pied une organisation d’intervention en cas de crise sur le modèle existant dans le secteur de l’électricité (OSTRAL)

27 avril

La Russie stoppe ses livraisons de gaz à destination de la Pologne et de la Bulgarie.

Mars/avril

Plusieurs pays discutent sur les modalités qui permettraient de continuer à régler les factures de gaz en euros et en dollars.

13 avril

Le conseiller fédéral Guy Parmelin s’entretient avec le secteur gazier.

23 mars

La Russie annonce qu’elle livrera à l’avenir du gaz aux pays «hostiles» comme les États de l’UE contre paiement en roubles au lieu du dollar ou de l’euro.

22/23 mars

La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga se rend aux Pays-Bas et le conseiller fédéral Ueli Maurer au Qatar, pour parler de possibles livraisons de gaz.

7 mars

Le Conseil fédéral décide de créer les conditions légales d’une démarche conjointe avec l’industrie gazière suisse pour les achats de gaz en vue de l’hiver prochain. Une task force formée de représentants des autorités fédérales et du secteur gazier est instituée et des concepts ad hoc sont mis au point dans un groupe de travail composé des spécialistes, avant d’être discutés au sein de la task force.

24 février 2022

La Russie attaque l’Ukraine.