Gazenergie

Vendredi 22 septembre 2017

Zürich, 22.09.2017

 

CONSEIL FÉDÉRAL: Ignazio Cassis sera le prochain ministre des affaires étrangères. La répartition des départements entre les membres du Conseil fédéral n'a donné lieu à aucune rocade. Le DFAE, laissé vacant par Didier Burkhalter, restera en mains libérales-radicales. Ignazio Cassis ne tiendra pas de conférence de presse. Dans le communiqué diffusé vendredi par la Chancellerie fédérale, il dit se réjouir de prendre la direction du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

CONSEIL FÉDÉRAL: Les partis gouvernementaux sont globalement satisfaits de la répartition des départements décidée par le Conseil fédéral. Ils attendent le nouveau ministre des affaires étrangères Ignazio Cassis sur le dossier européen. En particulier l'UDC, qui a clairement soutenu le Tessinois pour son élection. L'UDC a des attentes de sa part, a confirmé son président Albert Rösti, interrogé par l'ats. "Nous attendons qu'il se distancie de l'accord-cadre avec l'UE".

ARMÉE: Le médecin en chef de l'armée Andreas Stettbacher réintégrera ses fonctions le 1er octobre. Guy Parmelin doit faire marche arrière à l'issue d'une enquête administrative du Département fédéral de la défense (DDPS) qui blanchit le chirurgien. Les reproches formulés à son encontre ne sont pertinents ni en droit du travail, ni en droit administratif, a justifié le DDPS. Soupçonné d'infraction contre le patrimoine et de violation des obligations professionnelles et devoirs de fonction, Andreas Stettbacher avait été suspendu de ses fonctions début décembre 2016 et une plainte pénale déposée.

BUDGET 2017: Les moyens prévus au budget 2017 sont insuffisants. Le Conseil fédéral a demandé au Parlement de débloquer un deuxième supplément de 106,9 millions de francs. La rallonge est notamment destinée à la caisse de pension PUBLICA (60 millions) et à l'élargissement de l'UE (32 millions). Le supplément financera principalement des mesures relatives au personnel. La somme sollicitée pour PUBLICA doit atténuer une fonte des futures rentes de 2e pilier.

CENTRALES NUCLÉAIRES: Les fonds de gestion des déchets radioactifs et de désaffectation des centrales nucléaires ont augmenté l'année dernière, passant de 6,2 milliards à près de 7 milliards de francs. Le Conseil fédéral a approuvé les rapports et les comptes annuels 2016. Les fonds servent à financer la gestion des déchets et des éléments combustibles usés après la mise hors service des centrales, ainsi que la désaffectation des installations nucléaires et du dépôt intermédiaire de Würenlingen (AG).

DÉCHETS NUCLÉAIRES: La Nagra manque de vision claire dans la technique de construction et la possibilité de remonter à la surface les déchets radioactifs à stocker en couches géologiques profondes. Cette critique émane des cantons concernés par le choix d'un site de stockage. A l'avenir, ils exigent aussi d'être consultés suffisamment tôt ainsi qu'un leadership plus conséquent de la Confédération.

DROITS HUMAINS: Les efforts helvétiques contre l'évasion fiscale, le blanchiment d'argent et la corruption vont être décortiqués par un expert indépendant de l'ONU. Juan Pablo Bohoslavsky sera dès lundi en visite officielle en Suisse pour une dizaine de jours.

TRIBUNAL FÉDÉRAL: Avant son nouveau procès, prévu fin novembre, Erwin Sperisen devra être mis en liberté. Le Tribunal fédéral (TF) a accepté le recours de ses avocats contre un refus qui lui avait été opposé par la Cour de justice de Genève, à laquelle la cause est renvoyée. Le Ministère public genevois a dit qu'il ne s'opposera pas à des mesures de substitution à la détention provisoire.

MÉTIERS DE LA SANTÉ: Un cinquième des assistants et des assistantes en soins quitte la branche de la santé déjà cinq ans après la fin de leur apprentissage. Encore deux ans plus tard, cette proportion pourrait se monter à presque un quart. "Pour couvrir les besoins futurs en personnel qualifié, il faudrait que les assistants ou d'assistantes en soins et santé communautaire ASSC soient plus nombreuses et nombreux à rester dans la branche de la santé", indique une étude.

JUSTICE GE: Le Tribunal criminel de Genève jugera l'assassin présumé d'une jeune fille de 12 ans tuée en août 2012 chez elle. Cet homme est aussi accusé de plusieurs viols, de contrainte sexuelle et de séquestrations à l'encontre de trois femmes. Le procès aura lieu dans les prochains mois. Le Ministère public a déposé jeudi son acte d’accusation au Tribunal criminel. Il est principalement reproché au prévenu d’avoir violé la jeune fille et de l’avoir simultanément étranglée jusqu’à ce qu’elle meure par asphyxie.

AGROCHIMIE: Le groupe agrochimique bâlois Syngenta a investi 6,7 millions de francs pour le nouveau bâtiment construit sur son site de Vouvry (VS). L'impulsion est venue du contrat de servitude de longue durée signé avec le canton. Syngenta fêtait deux événements vendredi: l'inauguration du nouveau bâtiment et les 75 ans d'activité de la station d'essais Les Barges, à Vouvry.

MIGRATION: Pour garantir une intégration optimale des étrangers, il est fondamental de pouvoir compter sur la participation des communes, a déclaré vendredi Norman Gobbi à Biasca (TI). Le conseiller d'Etat tessinois s'exprimait à l'occasion d'une journée spéciale au Tessin. Cette journée cantonale de l'intégration s'est concentrée cette année sur la migration et l'intégration. Au programme figuraient les conclusions des dernières études présentant un état des lieux de la situation dans le canton.

MEDIAS: Les médias régionaux appartenant au groupe de la NZZ déplacent leur service de relecture à l'étranger pour raison budgétaire. Les articles seront corrigés à l'avenir non pas à Saint-Gall ou à Lucerne, mais en Bosnie-Herzégovine. La direction invoque les difficultés budgétaires pour justifier cette décision. L'alternative aurait été de renoncer au service de relecture.

SCIENCES MÉDICALES: Le Prix Cloëtta 2017 est attribué à Denis Jabaudon, professeur à l'Institut des neurosciences fondamentales de l'Université de Genève, et au professeur Markus G. Manz, directeur du centre d'hématologie et d'oncologie de l'Hôpital universitaire de Zurich. Les deux chercheurs reçoivent chacun 50'000 francs.