Gazenergie

Vendredi 12 juin 2020

Zürich, 12.06.2020

 

BREXIT: Le sujet est clos: le Royaume-Uni a "formellement" signifié à l'Union européenne son refus de prolonger au-delà de la fin de l'année la période de transition post-Brexit, renforçant les craintes d'une rupture douloureuse dans leurs échanges. Après la sortie de l'UE le 31 janvier dernier, Londres a continué d'appliquer les règles européennes et négocie avec Bruxelles les modalités de leur nouvelle relation, notamment concernant leurs échanges commerciaux, sans avancée significative.

INTERNET: Twitter va fermer des dizaines de milliers de comptes de propagande et désinformation liés au gouvernement chinois. Zoom a lui reconnu avoir accédé à des demandes de Pékin pour suspendre aux Etats-Unis et à Hong Kong des comptes de défenseurs des droits de l'Homme. Twitter, comme YouTube, Google et Facebook, est interdit en Chine, dotée d'une "Grande muraille informatique" pour bloquer les contenus indésirables. Mais diplomates chinois et médias d'Etat inondent ces plateformes de messages.

DROITS HUMAINS: Plus de 600 ONG ont demandé à la présidente du Conseil des droits de l'homme une session spéciale sur la situation aux Etats-Unis après le décès de l'Afro-Américain George Floyd. Aucun Etat n'a en revanche encore officiellement lancé une telle requête. Une lettre de ces ONG a été acheminée lundi dernier auprès de la présidente du Conseil Elisabeth Tichy-Fisslberger, a affirmé vendredi à la presse à Genève le porte-parole de l'instance onusienne. Pour organiser une session spéciale, un tiers des 47 Etats membres doivent soutenir l'organisation d'une telle discussion.

CORONAVIRUS: Le Premier ministre italien Giuseppe Conte a été entendu pendant près de trois heures par une magistrate. Il a été questionné sur la gestion par le gouvernement de la crise du coronavirus, a indiqué son service de presse à l'AFP. La procureure de Bergame, Maria Cristina Rota, a auditionné M. Conte à la primature à Rome, dans le cadre d'une enquête sur les retards en mars derniers dans la création de "zones rouges" dans deux communes du nord du pays, alors que l'épidémie explosait. La magistrate et son équipe devaient également entendre les ministres de la Santé, Roberto Speranza, et de l'Intérieur, Luciana Lamorgese.

CORONAVIRUS: La Commission européenne s'est félicitée d'avoir reçu un "soutien politique clair" de la part des Etats membres. L'Union européenne a pour idée de se regrouper pour un accès privilégié à un futur vaccin contre le Covid-19. Toutefois, les Etats membres ont souligné que les règles devraient être très claires, la santé restant une compétence nationale et non communautaire.

CORONAVIRUS: Plus d'1,5 million de malades du Covid-19 ont été recensés en Amérique latine, désormais sous la menace d'une crise alimentaire. Les marchés chutaient à nouveau, les investisseurs craignant une deuxième vague épidémique aux Etats-Unis. Nouvel épicentre de la pandémie, l'Amérique latine et les Caraïbes déplorent plus de 73'000 morts, dont plus de la moitié au Brésil.

TURQUIE: Des bâtiments de guerre et des avions de chasse turcs ont effectué des manoeuvres d'envergure en Méditerranée orientale, a annoncé le ministère de la Défense. Cette apparente démonstration de force est notamment liée au conflit en Libye. Huit frégates et corvettes, ainsi que 17 avions ont participé jeudi à ces exercices qui ont duré huit heures, sur un tracé de 2000 km aller-retour allant de l'est vers l'ouest, a indiqué le ministère dans un communiqué.

ARABIE SAOUDITE: Des missiles de croisière et des drones, utilisés dans quatre attaques en 2019 contre l'Arabie Saoudite, "sont d'origine iranienne" avec des éléments exportés en Iran ou fabriqués en Iran. C'est ce qu'affirme un rapport du secrétaire général de l'ONU remis jeudi au Conseil de sécurité. Transmis à l'AFP, ce rapport sur l'application de la résolution 2231 avalisant en 2015 l'accord nucléaire avec l'Iran détaille l'examen de débris de missiles de croisière et de drones ayant servi dans les attaques d'installations pétrolières saoudiennes à Afif (mai 2019), à Abqaiq et Khurays (september 2019), et de l'aéroport international Abha (juin et août 2019).

RACISME: Le maire de Londres, Sadiq Khan, est inquiet de possibles violences et dégradations lors des manifestations prévues ce week-end par des organisations antiracistes et l'extrême droite. Cela l'a conduit à protéger divers monuments. Cela concerne notamment la statue de Winston Churchill. Située près du Parlement, cette dernière avait été dégradée le week-end dernier et l'inscription "était un raciste" ajoutée sous le nom de ce célèbre dirigeant conservateur, Premier ministre durant la Deuxième Guerre mondiale.

RACISME: Une passe d'armes sur Twitter a opposé des élus de Seattle à Donald Trump. Le président a accusé ces derniers d'avoir abandonné la ville à d'"affreux anarchistes" et "terroristes intérieurs" sur fond de manifestations contre les brutalités policières. Au coeur de la polémique, une "zone autonome" autoproclamée qui s'est organisée depuis quelques jours autour d'un commissariat de police fermé temporairement après des manifestations parfois violentes. La cheffe de la police de Seattle, Carmen Best, a déploré cette décision, accusant la municipalité d'avoir "cédé à la forte pression publique" dans une vidéo destinée à ces policiers.