Gazenergie

Une commission ne veut pas renoncer au gaz de schiste

Zürich, 14.11.2018

 

Pas question de renoncer pour l'instant au gaz de schiste. Par 8 voix contre 3, la commission de l'énergie du Conseil des Etats demande au plénum de ne pas donner suite à une initiative genevoise qui propose un moratoire sur l'importation, l'exploration et l'exploitation

Une telle mesure irait trop loin, selon la majorité qui ne veut pas entendre parler d'une interdiction de cette technologie en tant que telle. Il serait tout à fait possible de prendre les mesures nécessaires pour limiter les effets nocifs de la prospection et de l’exploitation sur l’environnement et sur la santé.

La majorité note aussi que l’exploitation du gaz de schiste ne trouvera pas un terrain très propice en Suisse, notamment pour des raisons économiques. Et qu'il n'est pas possible concrètement d’imposer une interdiction d’importation, les importateurs n’étant pas tenus de fournir des déclarations de provenance.

La minorité de la commission estime quant à elle que l’exploitation du gaz de schiste n’est pas compatible avec les objectifs de la Suisse en matière d’énergie et de protection du climat, ont indiqué mercredi les services du Parlement.