Gazenergie

Un magnat de l'agroalimentaire lié au président brésilien arrêté

Zürich, 11.09.2017

 

La cour suprême du Brésil a ordonné dimanche l'arrestation du magnat de l'agroalimentaire Joesley Batista lié à un scandale de corruption, qui a éclaboussé le président Michel Temer. L'homme est le propriétaire du leader mondial de la viande JBS.

Il avait enregistré à son insu le chef de l'Etat il y a quelques mois au cours d'un tête-à-tête. Dans ce document sonore, rendu public en mai, le chef de l'Etat semble donner son accord à l'achat du silence d'un député aujourd'hui en prison pour son implication dans le méga-scandale de corruption Petrobras.

Egalement visé par l'opération "lavage express", enquête tentaculaire qui a révélé l'existence d'un vaste réseau de corruption lié notamment aux marchés publics du géant pétrolier d'Etat Petrobras, Joesley Batista avait noué un accord avec la justice pour se transformer en "gorge profonde" à la sauce brésilienne.

Informations dissimulées

Comme l'informateur du scandale Watergate, qui a provoqué la démission du président américain Richard Nixon, ses révélations explosives avaient considérablement ébranlé M. Temer et poussé la cour suprême à autoriser une enquête contre le chef de l'Etat pour corruption passive et entrave à la justice.

M. Batista s'est de lui-même rendu dimanche à la justice. Il a été placé en détention. Il est soupçonné d'avoir dissimulé des informations dans le cadre de cet accord. Il existe des "indices suffisants" sur ce point, a annoncé le juge dans sa décision.

Début août, le président Temer avait sauvé son mandat haut la main malgré sa mise en accusation pour corruption, obtenant une large majorité à la chambre des députés pour empêcher l'ouverture d'un procès à son encontre, après des débats houleux.