Gazenergie

Strasbourg pour une baisse de 40% du CO2 automobile en 2030

Zürich, 03.10.2018

 

Le Parlement européen s’est prononcé mercredi pour une baisse de 40% des émissions de CO2 des voitures et utilitaires de moins de 3,5 tonnes d’ici 2030. La Commission européenne proposait 30%, ce qui ouvre la voie à une difficile négociation.

La baisse s’entend sur la moyenne des émissions de gaz carbonique de l’ensemble des véhicules vendus par un constructeur, modèles électriques compris, par rapport à la limite maximale fixée pour 2021. Une étape intermédiaire, avec une baisse de 20% en 2025, a été fixée par les parlementaires.

Les eurodéputés, qui co-décident sur ce dossier, vont maintenant devoir négocier avec les Etats membres dont certains, comme l’Allemagne, premier producteur européen de véhicules à moteurs, veulent s’en tenir à la proposition de Bruxelles.

L'Acea (Association des constructeurs européens d'automobiles), prône de son côté une baisse de 20%. Le projet de règlement a été adopté à Strasbourg par 389 voix contre 239 et 41 abstentions. Le vote a été acquis sur la base d’un compromis entre la gauche et le centre, même si les sensibilités nationales aux problématiques industrielles ou environnementales ont joué.

La commission de l’environnement, en charge du projet, s’était prononcée en septembre pour une baisse de 45%. Les écologistes proposaient 50%, le Parti populaire européen (PPE - centre-droit), 35%, les libéraux-démocrates et les sociaux-démocrates 40%.