Gazenergie

Sommaruga met en garde son homologue israélien

Zürich, 02.07.2020

 

Simonetta Sommaruga a souligné jeudi au cours d'un entretien téléphonique avec le président israélien Reven Rivlin l’incompatibilité de l’annexion d’une partie de la Cisjordanie par rapport au droit international. La présidente de la Confédération s'est aussi entretenue avec le président de l'autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

L’intention déclarée d’Israël d’annexer une partie de la Cisjordanie a été au cœur des discussions qui se sont déroulées lundi et jeudi, indique le Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC) dans un communiqué. La Suisse est en effet "préoccupée par le risque de réactions violentes et d’une déstabilisation de la région".

Mme Sommaruga a aussi indiqué à M. Rivlin que l’annexion d’une partie de la Cisjordanie était un obstacle à un retour à la table des négociations en vue d’une solution au conflit au Proche-Orient. Elle a déclaré que la Suisse ne reconnaîtra aucun changement à moins qu’il ne résulte d’une solution négociée entre les deux parties.

Elle a réaffirmé la volonté de la Suisse de contribuer à "une paix juste et durable" entre Israéliens et Palestiniens, fondée sur le principe d’une coexistence de deux Etats, respectant le droit international. Ces contacts téléphoniques ont été l’occasion, pour la conseillère fédérale, de réitérer la disponibilité de la Suisse à contribuer à la reprise des discussions entre Israël et l’Autorité palestinienne.

Par ailleurs, la Suisse a renforcé, en partenariat avec l’ONU, l’Union européenne et la Norvège, l’aide humanitaire destinée aux Palestiniens afin d’atténuer les effets de la pandémie de coronavirus.