Gazenergie

Romande Energie réalise une performance en baisse au 1er semestre

Zürich, 12.09.2017

 

Romande Energie a vu ses résultats plonger au cours du premier semestre 2017. Le groupe énergétique basé à Morges (VD) explique sa contre-performance par un début d'année trop doux au niveau de la météo et d'une baisse des tarifs.

Le bénéfice net a chuté de 38,5% comparé aux six premiers mois de 2016 à 34 millions de francs, a indiqué mardi Romande Energie. Le chiffre d'affaires s'est replié de 5%, à 277 millions. L'hiver 2017 particulièrement clément a "engendré une réduction significative de la consommation tant des ménages que des clients actifs sur le marché libéralisé", explique le groupe.

Les clients au tarif régulé ont profité d’une baisse des tarifs sur le kilowattheure de 2% environ, soit un impact négatif de 13 millions de francs sur la vente du kWh.

En outre, en raison de la pluviométrie défavorable au cours des premiers mois de l'année, la production propre a chuté de 40% sur un an, à 206 gigawattheures, soit 14% des besoins en énergie du groupe. L'année 2016 avait en revanche été supérieure à la normale.

Impact négatif

Le résultat opérationnel (EBIT) a diminué de 35% de son côté pour s'établir à 37 millions de francs. L'EBITDA est en baisse de 23%, à 64,4 millions. Ils ont été impactés négativement par la baisse de la marge brute sur l'énergie et l'augmentation des charges de personnel.

La part au résultat net des sociétés associées s’établit à -5 millions de francs, en baisse de 8 millions sur un an. Ce résultat négatif est attribuable aux pertes de 109 millions enregistrées par le groupe valdo-soleurois Alpiq au 1er semestre, tandis qu’EOS Holding réalisait des résultats positifs.

Au final, l’impact cumulé des résultats de ces deux sociétés est de -7 millions sur les comptes à fin juin. Le groupe Romande Energie détient un peu moins de 30% d'EOS Holding, qui possède 31,4% dans Alpiq.

Stabilité sur l'année

Pour l'exercice en cours, Romande Energie s'attend à inscrire une performance opérationnelle en ligne avec celle du 1er semestre pour autant que la situation actuelle se maintienne. Le groupe maintient sa volonté d'agrandir son parc de production d'électricité renouvelable en Suisse et à l'étranger.