Gazenergie

Résultats en demi-teinte pour les partis politiques

Zürich, 24.09.2017

 

Les principaux partis neuchâtelois ont tiré un bilan en demi-teinte des votations cantonales dimanche. S'ils estiment que les citoyens ont fait un pas en direction du concept du Conseil d'Etat "Un canton, un espace", le PLR, le PS et les Verts regrettent l'échec du projet d'Hôtel judiciaire à La Chaux-de-Fonds.

Pour le Parti libéral-radical, les Neuchâtelois ont confirmé les orientations prises par le Grand Conseil et le Conseil d'Etat au niveau institutionnel comme fiscal. Le PLR estime que les citoyens ont franchi un grand pas en direction du slogan du gouvernement "Un canton, un espace" en acceptant la réforme des institutions.

Dans le même temps, le PLR déplore que le chantier de l'organisation judiciaire soit "balayé". Il estime que la majorité des citoyens ont préféré la prudence à un investissement majeur qui aurait permis de doter la justice d'un outil de travail moderne. "La réorganisation de la justice doit être remise sur le métier", écrit le PLR.

Le Parti socialiste (PSN) parle d'un dimanche paradoxal. Il relève que si les citoyens ont souhaité voir les frontières administratives abolies dans le cadre de la réforme des institutions, ils ont rejeté le projet de réorganisation de la justice qui s'inscrivait dans une même logique d'un canton, un espace.

Après le rejet du NHOJ, le PSN estime que des solutions concrètes devront être trouvées pour répondre aux problèmes de vétusté et de sécurité des locaux occupés par la justice. Il interprète le report de l'harmonisation de l'impôt frontalier comme un signe de solidarité intercommunale.

Pour les Verts, le non au NHOJ est une "très mauvaise nouvelle" pour les institutions judiciaires, jugeant les infrastructures actuelles d'un autre temps. Tous les partis politiques neuchâtelois avaient recommandé d'approuver le Nouvel Hôtel judiciaire, seule l'UDC laissant la liberté de vote.

L'UDC justement a appelé dimanche le Conseil d'Etat à prendre toutes les mesures afin de présenter un budget 2018 équilibré. Elle estime qu'il est temps de mettre "toute l'énergie indispensable pour effectuer les réformes structurelles au sein de l'administration".