Gazenergie

Recul des immatriculations de voitures neuves en septembre

Zürich, 03.10.2017

 

Les ventes de voitures neuves en Suisse ont diminué en septembre. Elles ont reculé de 6,2% par rapport au même mois de l'an dernier, à 24'520 immatriculations.

Sur les neuf premiers mois de l'année, le nombre cumulé de nouveaux véhicules à avoir été mis en circulation a fléchi de 0,3% à 231'483 unités, a indiqué mardi dans un communiqué auto-suisse, l'association faîtière des importateurs.

La tendance des Suisses à s'offrir des 4x4 ne se dément pas, puisque les propulsions intégrales ont grappillé encore 3,1 points de pourcentage en septembre pour venir chatouiller les 50% de parts de marché (49,6%).

Les motorisations diesel ont subi une tendance inverse, leurs parts de marché reculant de 4,1 points. Elles représentaient, toutefois, encore 33,9% des nouvelles ventes le mois dernier.

L'évolution est à considérer à la lumière du scandale des moteurs truqués et des récentes pressions subies en Allemagne par les constructeurs automobiles, en particulier de la part de certaines grandes villes menaçant d'interdire un jour ce type de véhicule.

Recul du diesel

"Nous devons cesser de diaboliser le diesel et de lui coller une étiquette plus mauvaise qu'il ne le mérite. Autrement, nous courons à une débâcle en termes de CO2", affirme le directeur d'auto-suisse Andreas Burgener, cité dans le communiqué.

A ses yeux, "la Suisse n'a définitivement pas besoin d'interdiction de circuler pour les véhicules diesel. Personne ne doit donc craindre d'importantes pertes de valeur s'il achète un véhicule diesel".

De leur côté, les propulsions alternatives (électriques, hybrides ou au gaz naturel) ont poursuivi leur progression, ne constituant cependant que 7,4% des nouvelles immatriculations en septembre.