Gazenergie

Recherches en mer pour retrouver les marins américains suspendues

Zürich, 24.08.2017

 

Les recherches internationales pour retrouver en mer les neuf marins américains portés disparus après une collision au large de Singapour ont été suspendues jeudi. Les plongeurs continuent à inspecter l'intérieur du navire militaire.

Dix marins étaient initialement recherchés, mais les restes humains localisés mardi dans les compartiments inondés du destroyer USS John S. McCain, dont la coque présente une large brèche par laquelle l'eau s'est engouffrée, ont été identifiés. Ils appartiennent un l'un des membres de l'équipage.

"Après plus de 80 heures d'efforts de recherches multinationationales", l'US Navy a suspendu "les opérations de secours" menées dans une vaste zone maritime à l'est de Singapour, a déclaré la 7e flotte de l'US Navy dans un communiqué. Elles ont mobilisé des vaisseaux et des avions de Singapour, des Etats-Unis, de la Malaisie, d'Indonésie et d'Australie.

Recherches à l'intérieur

Les opérations menées par les plongeurs américains pour retrouver les neuf marins toujours disparus vont se poursuivre "à l'intérieur des compartiments inondés", a précisé l'US Navy.

Les autorités américaines ont par ailleurs confirmé jeudi que le corps retrouvé par la marine de la Malaisie lors des opérations de recherche très loin du lieu de la collision n'était pas celui d'un des marins recherchés.

Cinq marins avaient également été blessés lorsque le destroyeur USS John S. McCain était entré en collision avec un pétrolier lundi, dans un couloir de navigation très fréquenté et alors qu'il faisait route vers Singapour pour une halte de routine.

Deuxième accident mortel

Il s'agit du deuxième accident mortel impliquant un bâtiment de guerre américain en moins de trois mois, après une collision au large du Japon en juin entre le destroyer USS Fitzgerald et un porte-conteneurs. Sept marins avaient trouvé la mort.

Le chef des opérations de la marine américaine, l'amiral John Richardson, a ordonné lundi "une pause opérationnelle" dans le monde entier pour élaborer des mesures visant à éviter de nouveaux accidents.