Gazenergie

Personnel de l'Etat du Valais: deux caisses plutôt qu'une

Zürich, 24.08.2017

 

Créer deux caisses de prévoyance pour le personnel de l'Etat du valais: c'est ce que propose le groupe de travail mandaté par le Conseil d'Etat valaisan. Le modèle doit permettre de tirer un trait sur les problèmes de financement du passé et de repartir d'un bon pied.

Le groupe de travail qui planche depuis une année sur la pérennité de la Caisse de prévoyance du personnel de l'Etat du Valais (CPVAL) est convaincu de la nécessité "d'une réforme profonde et durable", qui ne passe pas uniquement par un financement. Elle propose une solution à deux caisses, l'une fermée et l'autre ouverte, indique l'Etat du Valais jeudi dans un communiqué.

La caisse fermée réunirait les rentiers et les assurés actifs affiliés à la CPVAL avant le 1er janvier 2012, soit environ 8000 personnes. Elle serait assainie selon les besoins et durant une vingtaine d'années.

La caisse ouverte compterait les nouveaux assurés actifs et ceux actifs affiliés à la CPVAL depuis le 1er janvier 2012, soit quelque 3500 personnes. Cette seconde caisse bénéficierait d'une capitalisation complète et se financerait toute seule sans aide de l'Etat.

Unique en Suisse romande

"Cette solution est unique en Suisse romande. Elle permet de tirer un trait sur les problèmes de financement issus du passé et de se projeter vers l'avenir", a indiqué à l'ats Roberto Schmidt, chef du département valaisan des finances et de l'énergie. Le modèle ne péjorerait pas la rémunération du capital des assurés actifs.

Le gouvernement valaisan a chargé le groupe de travail d'examiner les aspects financiers, techniques et organisationnels de la solution à deux caisses et attend le rapport définitif pour la fin de l'année. Au final, le Grand Conseil aura le dernier mot.