Gazenergie

Ordre rétabli dans une ville de l'Est en proie à des violences

Zürich, 09.08.2017

 

Les autorités saoudiennes ont rétabli l'ordre dans un quartier d'Awamiya, dans l'est de l'Arabie saoudite, ont indiqué mercredi des témoins, un responsable et des médias. La ville est depuis cinq mois le théâtre de violences suscitées par un projet de construction.

Awamiya, où se trouve le quartier d'Al-Masoura, est située dans la région agitée de Qatif. C'est la ville natale du dignitaire chiite Nimr al-Nimr, exécuté en janvier 2016 pour "terrorisme". Nimr al-Nimr était une figure d'un mouvement de contestation - qui avait éclaté en 2011 dans la foulée du Printemps arabe - dont Awamiya était l'épicentre.

Le quartier d'Al-Masoura connaît depuis mars des affrontements entre les forces de sécurité et des hommes que les autorités qualifient d'"éléments terroristes" ou de "trafiquants de drogue". Ces violences ont fait plusieurs morts parmi les civils et les forces de sécurité.

Elles ont commencé avec le début de travaux destinés à développer le quartier pour le transformer en un secteur commercial et culturel. Le projet prévoit la destruction de nombreuses vieilles maisons abandonnées, ce que les habitants refusent, réclamant que soit préservée la partie historique du quartier.

Quartier "nettoyé"

Mercredi, le ministre de l'information Awad el-Awad a annoncé sur Twitter que les services de sécurité avaient, la veille, rétabli l'ordre à Al-Masoura et "nettoyé le quartier des terroristes, au terme d'opérations de sécurité qui se sont soldées par la mort de plusieurs terroristes et l'arrestation d'autres".

De son côté, le journal Okaz a indiqué que les services de sécurité avaient "rétabli la sécurité et la stabilité" à Awamiya. Des habitants d'un secteur proche d'Al-Masoura disent avoir entendu des coups de feu de manière continue depuis deux semaines, mais que depuis mardi le calme régnait.

Ils ont en outre fait état du déploiement des forces spéciales dans les ruelles de ce quartier qui comprend environ 500 habitations, où vivent quelque 8000 familles.

La région de Qatif est située dans la Province orientale, riche en pétrole, où se concentre la minorité chiite qui se plaint d'être persécutée et marginalisée dans un royaume dirigé par une dynastie sunnite.