Gazenergie

Mesures prises pour réduire les effets de la fermeture à Rastatt

Zürich, 14.09.2017

 

La Confédération verse des indemnités supplémentaires aux opérateurs de fret ferroviaire pour atténuer les conséquences de la fermeture temporaire de l'axe nord-sud en Allemagne. La voie ferrée est fermée depuis le 12 août à Rastatt, dans la vallée du Rhin et ne rouvrira que début octobre.

Cette fermeture a des conséquences importantes pour les gestionnaires d’infrastructure, les entreprises de transport ferroviaire, les opérateurs du transport combiné ainsi que pour les chargeurs, rappelle l'Office fédéral des transports (OFT) jeudi. Tous ces acteurs doivent non seulement faire face à une baisse du chiffre d’affaires mais aussi à des coûts plus élevés.

L’OFT a donc décidé, avec effet immédiat et pour l’année en cours, d'augmenter les quantités donnant droit à l’indemnité sur les liaisons qui ne sont pas touchées par la fermeture de la ligne et qui servent d’itinéraire de contournement. L'office cite par exemple les transports à partir de Bâle.

Les trains et les envois déviés par le Brenner ou d'autres passages transalpins étrangers seront indemnisés. Enfin, l'indemnité d'exploitation sur les liaisons transalpines concernées par la fermeture sera augmentée de 300 francs par train.

Ces indemnités fédérales supplémentaires sont destinées aux opérateurs du transport combiné. La Confédération attend de ces derniers qu’ils reversent une part importante de ces moyens financiers aux entreprises de transport ferroviaire assurant des transports transalpins afin de délester celles-ci.

Même après la mise en œuvre de ces mesures, le crédit 2017 alloué à l’indemnisation du transport combiné à travers les Alpes, d’environ 150 millions de francs, ne sera pas épuisé en raison de la fermeture à Rastatt, précise l'OFT.

Crédit supplémentaire

Comme il n’est pas possible de reporter le crédit résiduel directement sur l’année suivante, le Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (DETEC) prévoit de demander au Conseil fédéral une augmentation de crédit pour 2018 dans le cadre d’un crédit supplémentaire.

Pour l’année prochaine, il en résulterait une baisse modérée des indemnités, baisse progressive planifiée depuis plusieurs années déjà. Le fret ferroviaire transalpin pourrait ainsi reprendre ses marques sur le marché après la fermeture de la ligne et compenser ses pertes. À cet effet, un crédit supplémentaire devrait être approuvé en janvier 2018 par le Conseil fédéral et en juin 2018 par le Parlement.

Réouverture le 2 octobre

La ligne ferroviaire Bâle - Karlsruhe est coupée depuis le 12 août en raison d'un affaissement de la voie sur un chantier à Rastatt. Depuis, les quelque 200 trains marchandises et autres trains de passagers longue distance sont déviés. Jeudi, Deutsche Bahn a annoncé la réouverture pour le 2 octobre, au lieu du 7 comme prévu jusqu'ici.