Gazenergie

mercredi, 7 novembre 2018

Zürich, 07.11.2018

 

TRANSPORTS PUBLICS: La compagnie de chemins de fer des BLS prévoit de supprimer 200 emplois équivalent plein temps sur 2900. Son objectif est de réduire progressivement ses coûts de 50 à 60 millions de francs par an d'ici 2023. Le syndicat et l'association du personnel s'y opposent. La compagnie ne sait pas encore comment elle va effectuer ces coupes dans ses effectifs, ni dans quelle mesure elle va devoir procéder à des licenciements, a-t-elle expliqué. Elle a relevé qu'elle a déjà ouvert le dialogue avec les syndicats pour élaborer un plan social.

SANTÉ: Le Conseil fédéral estime avoir pris des mesures suffisantes contre la pénurie de personnel qualifié dans les soins. Il recommande au Parlement de rejeter l'initiative populaire "Pour des soins infirmiers forts". "Le Conseil fédéral est conscient de la situation, mais l’article constitutionnel sur les soins médicaux de base, largement accepté en 2014, permet déjà de renforcer les soins infirmiers, a expliqué le président de la Confédération Alain Berset devant la presse. Raison pour laquelle il renonce à présenter un contre-projet.

PRÉVOYANCE VIEILLESSE: Les avoirs du 2e pilier seront rémunérés l'an prochain au même niveau qu'en 2018. Le Conseil fédéral maintient le taux d'intérêt minimal dans la prévoyance professionnelle obligatoire à 1%, refusant de l'abaisser à 0,75% comme proposé par la commission fédérale LPP. Ce taux détermine l’intérêt minimal auquel doivent être rémunérés les avoirs de vieillesse du régime obligatoire de la prévoyance professionnelle. Pour le reste, les instituts de prévoyance sont libres d'accorder une couverture ou non et de fixer une autre rémunération.

PÉRÉQUATION FINANCIÈRE: Comme les autres cantons riches, Genève paiera davantage pour la péréquation financière l'an prochain. Les autres cantons romands, à l'exception de Fribourg, recevront plus. Berne verra la manne se réduire. Selon les montants adoptés par le Conseil fédéral, Genève devra s'acquitter d'une facture de 299,8 millions en 2019 (contre 297,9 millions cette année). Les autres cantons à fort potentiel de ressources (ZH,SZ,OW,NW,ZG,BS) verront aussi leur facture augmenter.

ARMEMENT: Le Conseil fédéral a approuvé rétroactivement 24 conventions internationales liées à l'armement. Il réagit ainsi aux critiques de la commission de gestion du Conseil des Etats. Armasuisse était trop facilement passé outre l'aval du gouvernement par le passé. Ces conventions bilatérales ou multilatérales portent sur l’échange d’informations. Elles règlent aussi la coopération en matière d’entretien du char de combat Léopard 2, des chars de grenadiers CV 90 et Piranha, du système léger d’engins guidés de défense contre avions Stinger et de l’avion de combat F/A-18.

CONSEIL FÉDÉRAL: Les candidats du PLR au Conseil fédéral se sont présentés pour la première fois mardi soir devant leur base à Muttenz (BL). Ils poursuivront leur tournée le 12 novembre à Winterthour (ZH) et le 14 à Yverdon-les-Bains (VD). La présidente du Conseil des Etats st-galloise Karin Keller-Sutter, le conseiller aux Etats nidwaldien Hans Wicki et le président du gouvernement schaffhousois Christian Amsler, tous âgés de 54 ans, se sont exprimés devant des rangs quelque peu clairsemés. Ce qui n'a en rien entamé l'humeur des trois candidats questionnés par la conseillère nationale Daniela Schneeberger (PLR/BL).

RÉFUGIÉS: Pour la première fois, juifs, chrétiens et musulmans de Suisse publient une déclaration commune sur les réfugiés. Ils invitent leurs membres à s'engager en leur faveur et en appellent à la responsabilité de l'Etat et du monde politique. "Pour les juifs, les chrétiens et les musulmans, tout être humain est une créature de Dieu et est de ce fait placé sous sa protection. Pour nous, croyants, il en découle une responsabilité particulière à l'égard des réfugiés", explique Harald Rein, évêque de l'Eglise catholique-chrétienne de Suisse et président du Conseil suisse des religions, cité dans un communiqué.

DISCRIMINATION: L'homophobie devrait être combattue en Suisse au même titre que le racisme. Le projet du National visant à compléter en ce sens la norme pénale antiraciste a trouvé bon écho au sein de la commission des affaires juridiques du Conseil des Etats. La question de l'identité du genre divise toutefois. La législation actuelle ne permet pas de s'attaquer aux propos homophobes exprimés en termes généraux. Un gay ou une lesbienne ne peut pas non plus se prévaloir d'une infraction à l'honneur à son encontre lorsque des propos haineux sont proférés envers la communauté homosexuelle.

VOTATIONS FÉDÉRALES: La brochure explicative des prochaines votations fédérales du 25 novembre contient une erreur de chiffres sur les soupçons d'abus aux assurances. La version écrite, déjà reçue par les citoyens, ne sera pas adaptée, contrairement à la version électronique. L'Office fédéral des assurances sociales (OFAS) a constaté, trop tard que la phrase "Entre 2009 et 2016, l’AI a ouvert une enquête sur quelque 2000 soupçons d’abus par an en moyenne, dont 220 environ ont donné lieu à une observation" n'était pas correcte. Il a demandé aux offices AI cantonaux de vérifier les chiffres et en a publié de nouveaux, explique le Conseil fédéral.

TRIBUNAL PÉNAL FÉDÉRAL: Un ressortissant turc de 47 ans a été condamné par le Tribunal pénal fédéral à une peine pécuniaire avec sursis pour propagande islamiste et pour avoir publié sur les réseaux sociaux des vidéos violentes montrant des tortures. Son avocat a annoncé un recours. Le Tribunal pénal fédéral (TPF) s'est montré plus sévère que le Ministère public de la Confédération. Dans une ordonnance pénale infligée en février dernier, il l'avait condamné à 160 jours-amende à 30 francs avec sursis ainsi qu'à une amende de 1000 francs. A Bellinzone, le TPF lui a infligé 240 jours-amende à 30 francs avec un sursis de deux ans.

TRIBUNAL FÉDÉRAL: Le sort du chat que deux Vaudois se disputent depuis 2014 est définitivement scellé. L'animal restera chez sa légitime propriétaire. Le Tribunal fédéral a débouté le recourant qui l'avait gardé en pension durant près de dix mois. Le chat, de type siamois, est un vieil habitué des prétoires: au cours des dernières années, le félin a escaladé tous les échelons de la justice vaudoise avait d'aboutir une première fois au Tribunal fédéral en février dernier.

DROITS CIVIQUES: Les Neuchâtelois pourront peut-être voter prochainement sur demande dès l'âge de 16 ans. Le Conseil d'Etat est favorable à l'initiative constitutionnelle populaire du 14 novembre 2016 qui le réclame. "Le canton de Neuchâtel a toujours été précurseur, ou tout du moins très ouvert à l’élargissement du droit de vote", indique le Conseil d'Etat dans son rapport au Grand Conseil. Les femmes votent à Neuchâtel depuis 1959. Les étrangers au bénéfice d'un permis d'établissement votent au niveau communal depuis 1848 et depuis l'an 2000 au plan cantonal.

GRAND CONSEIL - NE: Les députés neuchâtelois ont accepté à l'unanimité un crédit-cadre sur huit ans de 18 millions de francs pour la poursuite de la politique du logement. Le canton veut ainsi soutenir les projets d'utilité publique et le développement de nouvelles coopératives. L'objectif est d'atteindre 5% de logements d'utilité publique sur le marché neuchâtelois. Le canton de Neuchâtel compte 2719 logements d'utilité publique, soit une part de 2,88%. En comparaison intercantonale, Neuchâtel est en retard, si on sait que ce taux est de 25% à Zurich et de 8% dans le canton de Vaud.

TRAVAIL DOMINICAL - GE: A Genève, les magasins ne pourront pas ouvrir trois dimanches en fin d'année. Les syndicats et la gauche ont déposé un référendum cantonal contre la loi votée en urgence par la droite au Grand Conseil. Ils ont récolté près de 7'800 signatures. Avec quelque 2500 signatures de plus que le nombre de paraphes valables requis, les référendaires disposent d'une large marge d'erreur. "C'est une victoire", a relevé devant les médias Pablo Guscetti, secrétaire syndical à Unia. Le dépôt de ce référendum suspend l'entrée en vigueur de la loi. La votation devrait avoir lieu en mai 2019, selon les syndicats.

FRAIS PROFESSIONNELS: A la suite du rapport de la Cour des comptes sur les frais professionnels de l'exécutif de la Ville de Genève, le Conseil d'Etat genevois déclare vouloir "être totalement transparent" sur ses propres frais. Il va établir une liste exhaustive des frais de ses membres et de la chancelière d'Etat. L'examen des frais professionnels, selon un schéma similaire à celui de la Cour des comptes, portera sur les deux années 2017 et 2018, a annoncé le gouvernement à l'issue de sa séance hebdomadaire. Les résultats consolidés seront présentés ces prochains mois.

ELECTIONS FÉDÉRALES: Le départ de Géraldine Savary ouvre de nouvelles perspectives pour les élections fédérales de 2019 dans le canton de Vaud. D'autant plus que le conseiller d'Etat Pierre-Yves Maillard, autre poids lourd électoral du PS, pourrait revenir sur la scène fédérale. Une conseillère aux Etats qui ne se représentera pas en 2019, un conseiller d'Etat qui brigue la présidence de l'Union syndicale suisse (USS) et veut revenir sous la Coupole fédérale: chez les socialistes, les cartes sont largement rebattues.

BUDGET - FR: Le Grand Conseil a adopté très largement le budget 2019 du canton de Fribourg. Ce dernier prévoit un petit bénéfice de 237'310 francs. Un effort particulier est consenti pour la numérisation de l'administration cantonale. Le résultat équilibré est notamment dû à la croissance favorable de revenus fiscaux et de parts à des recettes fédérales. Le décret relatif au budget a été accepté par 86 voix, sans opposition, avec 10 abstentions. Les débats, sans coups d'éclat, ont duré environ quatre heures entre mardi et mercredi.

GRAND CONSEIL- NE: Le fiasco du zodiac inutilisable de la police du lac de Neuchâtel, commandé par le canton de Vaud, fait des vagues à Neuchâtel. La députée UDC Olga Barben a interpellé le gouvernement à ce sujet. La députée se demande si le canton de Neuchâtel a participé à l'achat de ce bateau flambant neuf. Cette vedette est inutilisable ou du moins son utilisation est extrêmement dangereuse car lors des premiers essais, elle a manifesté des risques d'incendie. Le bateau ne répond pas non plus aux normes antipollution.

AGRICULTURE: Le bio a toujours le vent en poupe auprès des consommateurs. Les ventes de légumes issus de l'agriculture biologique ont augmenté de 7% sur un an en Suisse et celles de fruits de 13%. Entre septembre 2017 et août 2018, environ 46'700 tonnes de légumes biologiques, d'une valeur de 390 millions de francs, ont été écoulées dans le commerce de détail. Les tomates, les carottes et les poivrons ont été les plus vendus. En termes de volumes, le bio atteint une part de marché de 15%, indique l'Office fédéral de l'agriculture.

GRIPPE: La Journée nationale de vaccination contre la grippe a lieu ce vendredi pour la quinzième fois. Pour 30 francs, chacun pourra se faire vacciner sans rendez-vous dans un cabinet médical ou - c'est nouveau - dans une pharmacie participant à l'action. La vaccination est particulièrement recommandée pour les seniors dès 65 ans, les patients souffrant de maladies chroniques, les femmes enceintes et les prématurés dès l'âge six mois et pendant les deux hivers suivant la naissance.

ENVIRONNEMENT: Deux projets environnementaux, l'un grison, l'autre berno-fribourgeois, ont pour la première fois remporté ensemble le Prix Elisabeth et Oscar Beugger. Ils visent tous deux à protéger la faune de la pollution lumineuse, mais avec des approches différentes. Le projet "Eclairage public à luminosité réduite", de la commune de Fläsch (GR), prévoit de diminuer la pollution lumineuse et la consommation d'énergie sur tout le territoire du village, a communiqué Pro Natura. Le tout en améliorant la qualité de l'éclairage.

VIE AQUATIQUE: Le musée et aquarium lausannois Aquatis s'en est plutôt bien sorti pour sa première année d'existence. Les chiffres de fréquentation sont jugés corrects et d'autres projets sont prévus, à caractère pédagogique ou scientifique. Environ 380'000 entrées ont été enregistrées depuis le 21 octobre 2017. C'est moins que les 450'000 entrées espérées lors de l'ouverture de l'aquarium, mais la fréquentation a néanmoins été qualifiée de "très satisfaisante" par Bernard Russi, le patron du groupe BOAS qui gère Aquatis.

OPÉRATION DE POLICE: L'homme qui a menacé de faire sauter un train Eurocity reliant Milan à Zurich mardi en fin de journée a été placé en clinique psychiatrique. Le ressortissant italien de 30 ans a fait "des déclarations confuses sur l'incident", indique la police schwyzoise. A bord du train, l'homme s'était fait remarquer par un comportement singulier et avait menacé de faire exploser une bombe. L'alerte avait été donnée vers 17h30 depuis l'intérieur du convoi.