Gazenergie

Mercredi 6 septembre 2017

Zürich, 06.09.2017

 

SYRIE: L'attaque chimique d'avril à Khan Cheikhoun a été menée par l'aviation syrienne, selon la Commission d'enquête indépendante sur la Syrie. Dans un rapport publié mercredi à Genève, celle-ci conclut aussi que l'armée américaine a violé le droit international près d'Alep Le bombardement de Khan Cheikhoun, qui constitue deux crimes de guerre, avait tué plus de 80 personnes et blessé plus de 290 autres. Il avait provoqué une polémique entre la Syrie et Carla Del Ponte, qui a depuis annoncé sa démission de la Commission.

SYRIE/IRAK: La prochaine défaite militaire du groupe Etat islamique en Irak et en Syrie est annoncée par tous les officiels et experts. Ceux-ci sont toutefois unanimes à prévenir que le groupe ne disparaîtra pas et s'adaptera pour continuer son combat. Avec dans ces deux pays une communauté sunnite inquiète, marginalisée, et dans le reste du monde des milliers de partisans ou de sympathisants prêts à passer à l'action en son nom, le groupe va passer dans la clandestinité avant de renaître, à terme. Et peut-être sous une autre forme et un autre nom mais avec les mêmes objectifs, préviennent-ils.

CRISE MIGRATOIRE: La Hongrie et la Slovaquie ont été déboutées par la justice de l'Union européenne (UE). Celle-ci a validé le mécanisme de quotas d'accueil de réfugiés adopté au plus fort de la crise migratoire, symbole de la "solidarité" européenne. La Cour de justice de l'UE a retoqué l'intégralité des arguments de Budapest et Bratislava, qui avaient manifesté leur vive hostilité à la politique migratoire de l'UE en votant contre ces quotas en septembre 2015, aux côtés de la Roumanie et de la République tchèque. Ces pays avaient marqué leur opposition avec un recours en annulation devant les juges.

PÉNINSULE CORÉENNE: Le président sud-coréen Moon Jae-in a dénoncé les provocations de Pyongyang lors d'une rencontre à Vladivostok avec son homologue russe. Le président iranien a pour sa part estimé que les menaces des Etats-Unis avaient poussé la Corée du Nord à tester des armes nucléaires et constituaient "un jeu dangereux pour le monde entier". Moon Jae-in a déclaré que la situation dans la péninsule coréenne risquait de devenir imprévisible si la Corée du Nord ne renonçait pas à ses "provocations". Les propos tenus par le président Moon ont été rendus publics par la partie russe.

BIRMANIE: La cheffe du gouvernement birman Aung San Suu Kyi a dénoncé l'"iceberg de désinformation" donnant selon elle une vision trompeuse de la crise des musulmans rohingyas. Le Prix Nobel de la paix est très critiqué à l'étranger pour son silence sur le sort de cette minorité musulmane, qui fuit par dizaines de milliers au Bangladesh. Il s'agit de son premier commentaire officiel depuis le début des troubles fin août.

PROCHE-ORIENT: Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a demandé au chef du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) Peter Maurer son aide. Il souhaite récupérer les dépouilles de deux soldats et la libération de trois Israéliens que détiendrait le mouvement islamiste Hamas à Gaza. Les deux soldats ont été tués durant la guerre de l'été 2014 dans la bande de Gaza. Les trois autres Israéliens, dont deux souffriraient de troubles mentaux, se sont infiltrés dans l'enclave ces dernières années.

ESPAGNE: Le Parlement de Catalogne, dominé par les indépendantistes, s'apprêtait à voter une loi organisant un référendum d'autodétermination interdit. Un "coup de force" dit Madrid, qui prépare tout un arsenal juridique pour empêcher ce scrutin. Vers 13h00 les 72 députés séparatistes ont mis l'examen de ce texte à l'ordre du jour, tandis que 60 élus de l'opposition se prononçaient contre et trois s'abstenaient, après de fortes tensions et même des cris. "C'est un coup de force contraire à la démocratie", a immédiatement réagi à Madrid la vice-présidente du gouvernement Soraya Saenz de Santamaria.

LE PAPE EN COLOMBIE: Le pape François est parti en Colombie en messager d'une paix encore fragile, dans un pays divisé après l'accord conclu l'an dernier, qui a mis fin à plus d'un demi-siècle de guerre civile. L'Argentin a quitté Rome peu après 11h00 à destination de Bogota. Le plan de vol de l'avion pontifical a été modifié pour prendre en compte l'arrivée de l'ouragan Irma dans les Caraïbes, selon le Vatican. L'Airbus A330 du pape était attendu vers 16h30 locales (23h30 suisses) à Bogota. On ignorait si cette modification aura un impact sur cet horaire.

ETATS-UNIS: "Si je suis expulsé, je ferai tout pour revenir", affirme Ivan Ceja. Il est l'un des 800'000 jeunes immigrés clandestins dont l'avenir aux Etats-Unis est menacé par la fin annoncée par le gouvernement de Donald Trump du programme qui les protégeait d'une expulsion. En 2012, le président américain de l'époque Barack Obama avait mis en place par décret le programme DACA (Deferred Action for Childhood Arrivals) afin de faire sortir de l'ombre les enfants arrivés illégalement aux Etats-Unis avec leurs parents, pour la plupart en provenance d'Amérique latine.

ONU: L’assemblée générale des Nations Unies se tiendra dès le 18 septembre à New York. La présidente de la Confédération Doris Leuthard et le ministre des affaires étrangères Didier Burkhalter seront sur place avant d'assister le 20 à Berne à l'élection du successeur du ministre neuchâtelois au Conseil fédéral. Le gouvernement a fixé mercredi les priorités de la Suisse lors cette rencontre. Doris Leuthard prendra la parole lors de l'ouverture du débat général de la 72e assemblée générale. Elle soulignera l'importance d’une ONU forte, capable de trouver des solutions communes face aux défis mondiaux tels que le changement climatique, la pauvreté, les conflits et la migration.

OCÉANS: Les scientifiques de l'expédition Tara Pacific se sont alarmés mercredi de l'état des coraux, endommagés notamment par le réchauffement climatique. Le voilier est à mi-parcours de sa mission. "Tout au long du trajet de Tara Pacific, on a observé des mortalités et des blanchissements très importants", a raconté mercredi Serges Planes, chercheur au CNRS et directeur scientifique de la mission, lors d'un point de presse à mi-parcours. Des observations qui posent "la question du devenir même des récifs coralliens", ajoute le spécialiste.

CLIMAT: Le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot a présenté en Conseil des ministres un projet de loi engageant la sortie de la recherche et de la production de pétrole et de gaz en France. Celle-ci devrait être effective d'ici 2040. Aucun nouveau permis de recherche ne sera attribué dès la publication de la loi. Les concessions existantes ne pourront pas être renouvelées au-delà de 2040, la fin de l'exploitation d'hydrocarbures en France étant ainsi fixée à cet horizon, a indiqué le ministère dans un communiqué.

INONDATIONS EN HIMALAYA: La Chaîne du Bonheur met un million de francs de son fonds d’urgence à disposition des victimes des inondations en Asie (Bangladesh, Inde, Népal). L'organisation suit également de près l'évolution de l'ouragan Irma. Plusieurs ONG partenaires de la Chaîne du Bonheur ont déjà entamé des opérations de secours, en particulier au Bangladesh. Elles distribuent de l’aide d’urgence comme de l’eau potable, des tablettes de purification d’eau, des nécessaires d’hygiène et des vivres, a indiqué mercredi l'organisation.

INTEMPÉRIES: L'ouragan Irma, "d'une intensité sans précédent sur l'Atlantique", a frappé les îles française de Saint-Barthélemy et franco-néerlandaise de Saint-Martin. Il a provoqué d'importants dégâts matériels. L'ouragan de catégorie 5, soit le maximum sur l'échelle permettant de mesurer l'intensité des ouragans, se déplace vers l'ouest-nord-ouest à 22 km/h. Il menace désormais Anguilla, les îles Vierges britanniques, la pointe est de Porto Rico et peut-être Haïti.

SANTÉ: Le virus du Zika, qui peut avoir des effets dévastateurs sur le développement des tissus cérébraux du foetus, pourrait devenir une arme contre le glioblastome, un cancer agressif du cerveau, révèle une étude publiée mardi. Cette tumeur est fatale pour la plupart des malades. Elle frappe environ 12'000 personnes par an aux Etats-Unis et a été récemment identifiée chez le sénateur républicain John McCain.

CÉLÉBRITÉS: L'Espagnole de 62 ans qui voulait être reconnue comme la fille du célébrissime peintre surréaliste Salvador Dali n'est pas son enfant. C'est ce qu'a annoncé mercredi la Fondation Dali sur la base des tests ADN, un mois et demi après l'exhumation des restes de l'artiste.