Gazenergie

Mercredi 27 septembre 2017

Zürich, 27.09.2017

 

ALLEMAGNE: Une ère s'achève en Allemagne suite aux élections de dimanche avec le départ annoncé du ministre des finances Wolfgang Schäuble. Ce dernier devrait endosser la fonction de président de la chambre basse du parlement (Bundestag). Les grandes manoeuvres en vue de la formation d'une coalition ont débuté outre-Rhin. Agé de 75 ans, fidèle parmi les fidèles de la chancelière Angela Merkel, même s'ils n'étaient pas toujours d'accord, M. Schäuble tenait d'une main de fer les finances depuis huit ans. "Nous allons le proposer" pour la fonction de président du Bundestag et "nous nous réjouissons qu'il se soit dit prêt à se porter candidat", a indiqué mercredi dans un communiqué le chef du groupe parlementaire des conservateurs allemands (CDU/CSU), Volker Kauder.

IRAK: Le "oui" l'a emporté avec 92,73% au référendum d'indépendance organisé lundi au Kurdistan irakien à l'initiative du président de cette région autonome Massoud Barzani, selon les résultats officiels proclamés par la commission électorale. "Sur 3'305'925 votants, le oui a obtenu 92,73% et le non 7,27%", a affirmé cette commission, précisant par ailleurs que la participation avait atteint 72,16%. Ce scrutin a été vivement dénoncé par le pouvoir central irakien et les pays voisins.

ETATS-UNIS: La majorité républicaine du Congrès américain a lancé son projet de réforme de la fiscalité. La mesure phare consiste en une importante baisse des impôts pour les particuliers et les entreprises. Le plan, publié par le président de la Chambre des représentants Paul Ryan et élaboré en coordination avec la Maison Blanche, prévoit de réduire l'impôt sur les sociétés de 35% à 20%, soit en-dessous de la moyenne des pays industrialisés (22,5%), selon le texte.

ESPAGNE: La police catalane a fait part de ses réserves face à l'ordre du parquet espagnol de mise sous scellé des bureaux de vote prévus pour le référendum interdit de dimanche. Les forces de l'ordre évoquent un risque de troubles. L'application de ces mesures "peut entraîner des conséquences non désirables", a réagi la police catalane dans un message diffusé sur Twitter. Au même moment, le chef de la police Josep Lluís Trapero participait à une réunion de coordination avec le parquet.

SÉCURITÉ: Les Palestiniens ont enregistré une nouvelle victoire diplomatique vers la reconnaissance de leur Etat. Ils ont obtenu le statut de membre à part entière d'Interpol, en dépit de l'opposition d'Israël. "L'Etat de Palestine et les îles Salomon sont désormais pays membres", a annoncé l'organisation de coopération policière internationale sur le réseau social Twitter. Interpol compte ainsi 192 membres.

UKRAINE: Un incendie a ravagé un vaste dépôt de munitions dans le centre-ouest de l'Ukraine. L'espace aérien dans un rayon de 50 km autour du sinistre a été fermé et 30'000 habitants ont dû être évacués. Les autorités évoquent un "sabotage". Une enquête a été ouverte. C'est le quatrième incendie touchant l'armée ukrainienne en deux ans. L'enquête a été diligentée par le parquet militaire. "C'est un arsenal de notre armée. Et je crois qu'il n'a pas été détruit accidentellement", a déclaré le premier ministre Volodymyr Groïsman, après s'être rendu dans la nuit de mardi à mercredi sur les lieux du drame, près de Kalynivka (centre), à 175 km au sud-ouest de Kiev.

CRISE MIGRATOIRE: La Commission européenne a proposé des contrôles frontaliers jusqu'à trois ans pour des raisons de sécurité dans l'espace Schengen. De plus, Bruxelles fixe comme objectif d'accueillir "au moins 50'000 réfugiés" dans un laps de temps de deux ans dans l'UE. Actuellement, des contrôles aux frontières peuvent être réintroduits à l'intérieur de l'espace Schengen pour une période de deux ans, comme cela a été le cas en novembre 2015 lors de la crise migratoire de grande ampleur.

CRISE MIGRATOIRE: La présidente de la Confédération Doris Leuthard s’est rendue au Luxembourg pour la rencontre sexpartite annuelle entre les chefs d’Etat des pays germanophones. Les discussions ont surtout porté sur la thématique de l’immigration et de l’intégration. Mme Leuthard a souligné la nécessité d’agir dans le domaine de l’asile, selon un communiqué du Département fédéral de l'environnement, des transports et de l'énergie (DETEC). "Il est important que l’Etat mette en place les instruments nécessaires, comme la Suisse l’a fait avec des procédures d’asile accélérées, des partenariats en matière de migrations et des aides au retour", a-t-elle déclaré, selon les termes du communiqué.

SYRIE: L'ex-procureure générale Carla Del Ponte reproche à nouveau à la communauté internationale son échec dans le conflit syrien. Les atrocités perpétrées en Syrie par le groupe Etat islamique (EI) sont pires qu'en Yougoslavie ou au Rwanda, dénonce-t-elle. "Vous vous souvenez du conflit en Ukraine ? Tous les ministres des affaires étrangères avaient fait leur valise et s'étaient rendus à Kiev. Rien à voir avec ce qui s'est produit en Syrie: personne n'est allé à Damas pour discuter avec Bachar al-Assad", constate la Tessinoise dans un entretien avec le journal alémanique Blick.

GRANDE-BRETAGNE: Le Parti travailliste britannique est prêt à gouverner et à négocier un accord sur le Brexit, a déclaré son patron. Il affirme être plus plus à même de défendre les intérêts nationaux que le gouvernement conservateur de Theresa May. "Nous sommes prêts", a affirmé M. Corbyn dans son discours de clôture du congrès annuel du Labour à Brighton (sud de l'Angleterre). "Et prêts à construire une nouvelle relation progressiste avec l'Europe", a-t-il ajouté, disant aussi vouloir lutter contre les inégalités, consolider le système de santé publique ou relever le défi de la robotisation pour l'emploi.

BIRMANIE: Des centaines de milliers de Rohingya ayant fui les violences en Birmanie pour se réfugier au Bangladesh ont besoin d'aide. Pour en assurer le financement, la Chaîne du Bonheur lance un appel aux dons. Depuis un mois, les membres de la communauté rohingya franchissent par milliers la frontière qui sépare la Birmanie du Bangladesh. Selon les dernières estimations de l'ONU, ils sont aujourd'hui près de 500'000.

ARABIE SAOUDITE: Manal al Charif, emprisonnée en 2011 pour avoir défié les autorités saoudiennes au volant d'une voiture, applaudit la décision de Ryad d'autoriser les femmes à conduire à partir de juin 2018. Elle songe déjà à la suppression de la tutelle exercée par les hommes. "Une femme ne peut rien espérer devenir quand elle doit encore demander la permission à un homme", explique Manal al Charif, qui vit désormais en Australie. Le système saoudien oblige chaque femme à demander à un homme, qu'il soit son époux ou un parent, l'autorisation de voyager à l'étranger, se marier, bénéficier de soins médicaux, etc. Il confère à la femme saoudienne un statut légal s'apparentant à celui d'un mineur.

BD: Corto Maltese, le gentilhomme de fortune le plus romantique de la BD, est de retour dans les pays francophones avec un album à la fois poétique et plein d'actions. Il entraîne le lecteur de Venise au coeur de l'Afrique équatoriale en passant par Alexandrie. "Equatoria" (Casterman) est le 14e album des aventures du marin créé par Hugo Pratt (1927-1995) il y a 50 ans et le deuxième signé par le duo espagnol, Juan Diaz Canales (scénario) et Ruben Pellejero (dessin).