Gazenergie

Mercredi 24 octobre 2018

Zürich, 24.10.2018

 

CONSEIL FÉDÉRAL: La conseillère nationale valaisanne Viola Amherd (PDC) sera candidate à la succession de Doris Leuthard au Conseil fédéral. Le PDC du Haut-Valais a annoncé officiellement sa candidature. Viola Amherd se déclare par un communiqué de presse en raison d'une hospitalisation suite à des calculs rénaux. Présidente du PDC haut-valaisan, Franziska Biner précise que Mme Amherd n'est actuellement pas en mesure de s'exprimer en public. Elle se présentera devant les médias en novembre.

POLITIQUE D'ARMEMENT: La Suisse doit disposer d’une base performante pour assurer son armement. L'entreprise RUAG va dissocier ses activités. Une transparence plus grande doit prévaloir dans les affaires compensatoires. Le Conseil fédéral a actualisé les principes datant de 2010 en matière de politique d'armement Une actualisation était nécessaire car les conditions cadre pour l’acquisition d’armement ont changé, notamment du fait des besoins de l’armée, de la situation sur le marché international de l’armement et de l’évolution rapide des technologies.

FINANCES FÉDÉRALES: La Confédération devrait clore l'année 2018 avec un excédent de 2,5 milliards de francs au lieu des 300 millions budgétés. Un recul des dépenses ordinaires a conforté l'excédent surprise de 2,3 milliards constaté à fin juin, a annoncé le Conseil fédéral. L'amélioration par rapport au budget est due à une conjoncture plus favorable que prévue et une forte progression des recettes de l'impôt anticipé en 2017. Les nouvelles prévisions reposent sur une extrapolation des chiffres disponibles fin septembre.

SERVICES FINANCIERS: Les services et les établissements financiers seront encadrés par de nouvelles règles du jeu dès le 1er janvier 2020. Le Conseil fédéral l'a fixé et a mis en consultation jusqu'au 6 février 2019 trois ordonnances d'application. La réforme législative vise à mieux protéger les clients privés des banques et des gestionnaires de fortune. Elle doit éviter que certains perdent beaucoup d'argent, comme lors de la crise financière de 2008, créer des conditions de concurrence uniformes et renforcer la compétitivité de la place financière.

AFFAIRE KHASHOGGI: Le Conseil fédéral a évoqué les conséquences de l'assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi. Très préoccupé par la violence croissante à l'égard des journalistes, il n'a toutefois pas annoncé d'infléchissement de sa politique à l'égard de Ryad. Le gouvernement est très affecté par la mort violente du journaliste et exprime ses sincères condoléances à ses proches. Il estime indispensable qu'une enquête immédiate fasse la lumière complète et transparence sur les faits, a déclaré à la presse le vice-chancelier Jörg de Bernardi.

CLIMAT: "Il y aura un accord à Katowice, mais il est difficile de dire s’il sera robuste ou faible", selon le chef de file de la délégation suisse, Franz Perrez. La dernière réunion préparatoire du sommet sur le climat COP24 a laissé de nombreux problèmes "à moitié résolus". La principale pierre d'achoppement est "la durée de la flexibilité dont disposeront les pays en développement", a expliqué à Keystone-ATS le chef de la division des Affaires internationales de l'Office de l'environnement (OFEV) qui représentait la Suisse à Cracovie. Les grands émetteurs des pays en développement ont donné "des signaux divers" sur la question.

HAUTES ÉCOLES: L'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) sera dirigée par un Romand dès le 1er janvier 2019. Le Conseil fédéral a nommé le physicien genevois Joël Mesot président de la haute école. Il remplacera Lino Guzzella qui renonce à briguer un second mandat. Né à Genève et originaire de Fiaugères (FR), Joël Mesot dirige l'Institut Paul Scherrer à Villigen (AG) depuis août 2008. Agé de 54 ans, ce spécialiste en physique des corps solides est membre du Conseil des Ecoles polytechniques fédérales depuis juillet 2010. Il enseigne à l'EPF de Zurich, mais aussi à celle de Lausanne, fonction qu'il devra abandonner avec son nouveau mandat.

LOGEMENTS: Le crédit-cadre fédéral pour la construction de logements bon marché a du plomb dans l'aile. Une courte majorité de la commission de l'économie du National n'en veut pas. La commission des finances avait dit oui du bout des lèvres. D'un montant de 250 millions de francs sur dix ans, ce crédit doit alimenter le fonds de roulement en faveur de la construction ou la rénovation de logements d'utilité publique. Le projet vise 1500 logements par an, soit la moyenne annuelle enregistrée depuis 2004.

CONTRATS D'ASSURANCE: Les assurés ne devraient plus être piégés par des contrats renouvelés automatiquement. Mais la commission de l'économie du National refuse de renforcer davantage leur position dans le cadre de la révision de la loi sur le contrat d'assurance. La commission a rejeté, parfois de justesse, la plupart des propositions en ce sens, ont annoncé les services du Parlement. Pas question de déclarer nulle toute clause contractuelle permettant une adaptation unilatérale des conditions d'assurance, a décidé la commission uniquement grâce à la voix prépondérante de son président Jean-François Rime (UDC/FR).

CONSEIL DE LA PRESSE: La publication d'une photographie présentant des enfants morts peut se justifier quand il s'agit d'illustrer un conflit contemporain. Telle est en substance la position du Conseil suisse de la presse, qui a été saisi au sujet d'une image publiée dans Blick.ch, montrant des victimes du conflit syrien. Les chefs d'accusation d'atteinte à l'intimité, à la dignité et à la paix des morts n'ont pas été retenus. Le 6 avril 2017, Blick.ch a publié une photographie illustrant les conséquences des attaques au gaz en Syrie. Elle présentait un père tenant dans ses bras les corps inanimés de ses deux enfants. Ces derniers étaient morts, ainsi que le précisait le titre accompagnant l'image.

VILLE DE GENÈVE: A Genève, le Ministère public enquête sur le voyage du conseiller national et conseiller administratif de la Ville de Genève Guillaume Barazzone. Le magistrat PDC a révélé il y a une semaine avoir été invité à Abu Dhabi en 2017. "Le procureur général a ouvert une procédure du chef d'acceptation d'un avantage. La procédure est formellement dirigée contre inconnu et Guillaume Barazzone y revêt la qualité de personne appelée à donner des renseignements", a indiqué à Keystone-ATS Henri Della Casa, porte-parole du pouvoir judiciaire, confirmant une information du Temps.

ACCIDENT DOMESTIQUE: Une femme de 52 ans est décédée à La Chaux-de-Fonds d'une intoxication au monoxyde de carbone. L'autre personne qui se trouvait dans l'appartement a été transportée à l'hôpital. Deux femmes ont été intoxiquées par des émanations de monoxyde de carbone provenant d'un grill à charbon, lequel avait été rentré au terme d'une grillade, a indiqué la police cantonale neuchâteloise.

FUSILLADE DE DAILLON (VS): L'auteur du massacre de Daillon (VS) est définitivement reconnu irresponsable. Les parties plaignantes n'ont pas déposé d'appel contre le jugement du 27 août dernier qui entre ainsi en force. Le tribunal du district de Conthey avait reconnu l'accusé irresponsable et avait prononcé à son encontre une mesure thérapeutique institutionnelle. Des parties plaignantes avaient annoncé leur volonté de faire appel du jugement. Au terme du délai, aucun recours n'a été déposé, communique le tribunal.

CEREMONIE: Amis et compagnons de route ont rendu, à Zurich, un dernier hommage au pédiatre Beat Richner, décédé le 9 septembre. Violoncelliste et médecin engagé en faveur des enfants au Cambodge, il a porté haut la tradition humanitaire de la Suisse, ont-ils salué. La cérémonie s'est déroulée dans l'après-midi à la cathédrale du Grossmünster en présence de centaines de personnes. Près de l'autel, le violoncelle de Beat Richner - "Beatocello" de son nom de scène - est resté muet. Durant 25 ans, le pédiatre y avait donné des concerts pour récolter des fonds en faveur des cinq hôpitaux pour enfants qu'il a ouverts au Cambodge.

MÉTÉO: Le foehn a offert une nuit et une journée estivale au Tessin. Les températures ont atteint 30,5 degrés en journée à Locarno-Monti. Il n'y a plus eu de jour de canicule aussi tard dans l'année depuis le 25 septembre 1983, selon MeteoNews. Le record a donc été repoussé d'un mois: jamais jusqu'ici, on avait enregistré des températures au-delà de 30 degrés pendant un mois d'octobre. Lugano, Stabio et les villes de plaine ont également profité de températures entre 26 et 29 degrés. En Suisse romande, le mercure a tourné autour des 20 degrés, comme à Sion ou Lausanne.