Gazenergie

Mercredi, 20 septembre 2017

Zürich, 20.09.2017

 

ESPAGNE: Des milliers de Catalans sont descendus dans la rue mercredi après l'arrestation de treize membres du gouvernement de cette région du nord-est de l'Espagne, qui veut organiser un référendum d'autodétermination interdit par la justice. Le président séparatiste catalan Carles Puigdemont accuse Madrid d'avoir imposé de facto l'état d'urgence. Des milliers de personnes se sont rassemblées dans le centre de Barcelone pour protester contre les arrestations. "Les forces d'occupation dehors!", criaient certains manifestants à Barcelone. "Nous voterons pour être libres", lisait-on sur des pancartes.

ONU: Une cinquantaine de pays, Brésil en tête, ont lancé mercredi à l'ONU à New York la signature d'un traité bannissant l'arme atomique. Ce texte a surtout une portée symbolique en raison de son boycott par les grandes puissances nucléaires. Elaboré en quelques mois, le traité a été adopté en juillet par 122 pays. Il doit entrer en vigueur dès lors qu'il aura été ratifié par 50 pays. Le président brésilien Michel Temer a été le premier à signer ce texte, et devait être suivi par les représentants de 50 autres pays.

ONU: L'Iran respecte l'accord nucléaire de 2015 mais réagira avec "détermination" si ce texte vient à être dénoncé, a prévenu mercredi le président iranien Hassan Rohani devant l'ONU. Les Etats-Unis menacent de plus en plus de dénoncer cet accord. "Nous n'avons trompé personne, nous n'avons pas été malhonnêtes" dans l'application de l'accord, a souligné M. Rohani. "L'accord appartient à la communauté internationale et pas à un ou deux pays", a-t-il ajouté. Le président iranien s'exprimait devant l'Assemblée générale des Nations unies à New York au lendemain d'une diatribe du président américain contre l'Iran.

PÉNINSULE CORÉENNE: En menaçant la Corée du Nord de la "détruire totalement", Donald Trump se montre "contre-productif". Il apporte de l'eau au moulin de Pyongyang qui justifie ses ambitions nucléaires par la nécessité de se défendre, soulignent des analystes. Le président étasunien s'est servi de son premier discours devant l'Assemblée générale de l'ONU mardi pour lancer un avertissement belliqueux à Pyongyang, qui vient de mener son sixième essai nucléaire.

DROITS HUMAINS: Les représailles contre les défenseurs des droits de l'homme qui collaborent avec les Nations Unies ont atteint un record dans le monde en un an. L'ONU a dénoncé mercredi à Genève un constat "répugnant". Au total, 29 pays sont ciblés dans le rapport du secrétaire général présenté devant le Conseil des droits de l'homme sur la période de juin 2016 à mai dernier, contre 20 pour le dernier record. Parmi eux, 11 Etats sont membres de l'enceinte onusienne à Genève.

CRISE MIGRATOIRE: Les jeunes migrants ne doivent pas être soumis contre leur gré à des examens médicaux visant à déterminer leur âge, plaide le Conseil de l'Europe dans un rapport publié mercredi. En cas de doute, ils devraient être considérés comme des mineurs. Examens dentaires, radiographies ou tests de "maturité sexuelle": le recours "à des examens médicaux intrusifs" devrait être "réduit au minimum et doit rester une mesure intervenant en dernier ressort", affirme le Comité ad hoc pour les droits de l'enfant de l'organisation paneuropéenne.

ALLEMAGNE: Un Syrien de 26 ans a été condamné mercredi à trois ans et demi de prison pour sa participation à l'enlèvement d'un membre de l'ONU. Il est le premier demandeur d'asile arrêté en Allemagne pour crime de guerre. L'homme a été condamné par le tribunal de Stuttgart (sud-ouest) pour complicité de crime de guerre. Il a été reconnu coupable d'avoir participé à la surveillance d'un collaborateur canadien de la mission de l'ONU sur le Golan, enlevé puis séquestré pendant huit mois en 2013 dans une villa près de Damas.

SYRIE: Les forces qui combattent Daech en Syrie avec le soutien des Etats-Unis contrôlent désormais 90% de Raqa, rapporte mercredi l'OSDH. Les djihadistes seraient confinés dans le centre-ville. "Grâce aux raids aériens intensifs de la coalition dirigée par les Etats-Unis, le groupe Etat islamique (EI) s'est retiré en 48 heures d'au moins cinq quartiers. Ce qui fait que les Forces démocratiques syriennes (FDS) contrôlent désormais 90% de la cité", a indiqué Rami Abdel Rahmane, directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

CANADA: Le rythme des entrées illégales de migrants au Canada en provenance des Etats-Unis a été multiplié par plus de six en juillet et août par rapport à la moyenne au premier semestre. Plus de 5700 personnes ont été interceptées durant cette période sur des chemins forestiers. Ils avaient été 3134 migrants arrêtés par la gendarmerie royale du Canada (GRC) en juillet, a indiqué mardi le ministère canadien de l'immigration. Pour les six premiers mois de l'année, la police avait appréhendé en moyenne 725 migrants par mois en situation irrégulière voulant déposer une demande d'asile au Canada.

MEXIQUE: Le puissant séisme qui s'est produit mardi dans le centre du Mexique a fait au moins 225 morts, selon le dernier bilan communiqué par la Protection civile. Elle redoute le pire alors que des dizaines d'enfants sont bloqués sous les décombres d'une école de Mexico. Le tremblement de terre d'une magnitude de 7,1 a eu lieu mardi en début d'après-midi heure locale, renversant des dizaines de bâtiments, perçant des conduites de gaz et déclenchant des incendies dans Mexico et dans plusieurs autres villes du centre du pays.

INTEMPÉRIES: Porto Rico a été frappé tôt mercredi de plein fouet par Maria, le plus puissant ouragan à jamais avoir balayé ce territoire américain dans les Caraïbes. Il a déjà fait des dégâts considérables sur l'île de La Dominique, où les secours ont le plus grand mal à accéder en raison des vents violents. L'oeil de cet ouragan "extrêmement dangereux", qui oscille entre catégorie 4 et 5 (le maximum) et engendre des vents soufflant jusqu'à 240 km/h, est arrivé près de Yabucoa, dans le sud-est de Porto-Rico, vers 06h15 locales (12h15 en Suisse), a indiqué le Centre américain des ouragans (NHC).

FRANCE: Le parti socialiste français a annoncé mardi soir la mise en vente de son siège historique à Paris, situé 10 rue de Solférino. Il a expliqué n'avoir pas trouvé d'autres moyens pour combler son déficit après ses déboires électoraux. "Nous entamons aujourd'hui le processus de décision de la vente. (...) Un appel d'offres va être fait auprès d'un notaire", a déclaré Jean-François Debat, le trésorier du parti, sans précision sur le calendrier ni la valeur estimée du bien. Le PS avait acheté en 1980 cet hôtel particulier dans le 7e arrondissement.

DÉMOGRAPHIE: La population mondiale continue de croître, a indiqué mercredi l'institut français d'études démographiques. L'humanité devrait augmenter d'un tiers d'ici 2050, passant de 7,5 milliards actuellement à 10 milliards. En Afrique, le nombre d'habitants pourrait doubler. Selon une étude de l'INED, "l'un des grands changements à venir est le formidable accroissement de la population de l'Afrique". Comptant 1,2 milliard d'habitants en 2017, le continent devrait avoisiner les 2,5 milliards en 2050 et "pourrait quadrupler pour atteindre 4,4 milliards en 2100, ceci malgré le sida".