Gazenergie

Mercredi 17 octobre 2018

Zürich, 17.10.2018

 

PHARMACIE: Roche a continué d'afficher une vigoureuse croissance après neuf mois, ses revenus s'étoffant en l'espace d'un an de 7% à 42,08 milliards de francs. La direction du géant pharmaceutique bâlois reconduit dans la foulée ses projections pour l'ensemble de l'exercice. La performance a été portée de manière équilibrée par les deux divisions, Pharmaceuticals et Diagnostics, dont les recettes ont atteint respectivement 32,70 et 9,38 milliards de francs.

INDUSTRIE DES MACHINES: Après une année de vacance, l'association faîtière de l'industrie suisse des machines, des équipements électriques et des métaux (industrie MEM) s'est trouvée un nouveau directeur. Le conseil d'administration de Swissmem a élu mardi soir Stefan Brupbacher à ce poste. L'actuel secrétaire général du Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche prendra ses nouvelles fonctions au début janvier 2019, écrit Swissmem. Il succèdera à Peter Dietrich, qui a quitté Swissmem à la fin 2017 après plus de deux décennies au sein de l'organisation.

SNOWBOARD: Le groupe vaudois Nidecker retrouve la deuxième place du marché mondial du snowboard. L'entreprise familiale, dirigée par trois frères, a repris deux sociétés en Europe et aux Etats-Unis. Avec neuf marques, elle talonne désormais le géant américain Burton. Nidecker a réalisé récemment deux nouvelles acquisitions après une première en 2016, le californien Flow. Le groupe rollois s'est emparé de Rome SDS, basée dans l'Etat du Vermont, et du néerlandais Low Pressure Studio (LPS), maison-mère des marques Bataleon, Lobster, des fixations Switchback et propriétaire de technologies brevetées. Le montant des transactions est confidentiel.

ASCENSEURS: Le fabricant d'ascenseurs et d'escaliers roulants Schindler avance dans l'automatisation de sa production. Le groupe lucernois a présenté un système robotisé pour l'installation d'ascenseurs (RISE). Ce prototype permet une mise en place plus sûre et plus précise d'ascenseurs dans des immeubles. Cette technologie peut déjà être utilisée pour des chantiers en Europe. Par ailleurs, Schindler a conclu un partenariat avec le Council of Tall Buildings and Urban Habitat (CTBUH) pour deux ans dans la recherche robotique et l'automatisation.

TRANSPORT: Les Chemins de fer fédéraux (CFF) annoncent que la version numérisée de son abonnement général (AG), baptisée "SwissPass Mobile" est désormais disponible dans son application mobile. La nouvelle variante peut être utilisée par tous les détenteurs d'AG et d'abonnements communautaires. La numérisation de l'AG fait suite à celle des abonnements demi-tarifs et des billets de train, rappelle l'ex-régie dans un article publié sur son blog. Elle fait suite au succès rencontré par le lancement en juin d'une phase pilote, qui a vu en quelques jours plusieurs milliers d'utilisateurs activer cette nouvelle fonction qui "correspond à un besoin important" selon les CFF.

CONJONCTURE: L'inflation au Royaume-Uni a ralenti à 2,4% en septembre sur un an, tirée vers le bas par l'alimentaire, ce qui constitue une bonne nouvelle pour le pouvoir d'achat des Britanniques à l'approche du Brexit. Ce chiffre dévoilé par l'Office des statistiques nationales (ONS) est plus faible qu'anticipé par le consensus des économistes établi par Bloomberg (2,6%) et marque un apaisement après une accélération surprise à 2,7% en août.

COMMERCE: Washington veut apparemment marquer une pause après avoir brandi la menace de taxes douanières. Déplorant toujours les déficits commerciaux avec leurs partenaires, les Etats-Unis entendent négocier des accords de libre-échange séparés avec le Japon, l'Union européenne et le Royaume-Uni, après le Brexit. "Agissant sous la houlette du président, le représentant américain au commerce Robert Lighthizer a notifié au Congrès que l'administration Trump avait l'intention de négocier trois accords commerciaux séparés" avec ces pays.

ALIMENTATION: Le chiffre d'affaires de Danone a chuté de 4,4% au 3e trimestre 2018, à 6,2 milliards d'euros (7,04 milliards de francs), plombé par la dépréciation des devises des pays émergents. Le groupe alimentaire français a cependant confirmé son objectif annuel. En données comparables, le chiffre d'affaires a affiché une hausse de 1,4%. L'appréciation de l'euro par rapport au peso argentin, à la livre turque et au réal brésilien, qui se sont tous dépréciés de plus de 20%, a fortement pesé sur les revenus.

SANTÉ: Le spécialiste allemand de la santé Fresenius a dégagé un bénéfice net en hausse au troisième trimestre. Malgré la croissance, le groupe a légèrement ajusté ses prévisions pour l'ensemble de l'année à la baisse, se voyant lourdement sanctionné en Bourse. Entre juin et septembre, le bénéfice net a progressé de "près de 8%" sur un an à "près de 455 millions d'euros". Le chiffre d'affaires du groupe a lui augmenté sur la même période de "près de 3%" à environ 8,2 milliards d'euros, soit des chiffres trimestriels "globalement conformes aux attentes", d'après les analystes de la banque Berenberg.

CHIMIE: Le spécialiste néerlandais des peintures Akzo Nobel a dégagé un bénéfice net en hausse de 39% sur un an au troisième trimestre 2018. Le chimiste a notamment tiré profit de la rentabilité accrue de ses peintures décoratives et de ses revêtements. Le bénéfice net s'est inscrit à 301 millions d'euros (341,64 millions de francs) entre juillet et septembre, contre 216 millions d'euros à la même période l'an dernier. Le chiffre d'affaires a quant à lui chuté de 4% à 2,3 milliards d'euros, touché par une baisse des volumes. A taux de change constants, le chiffre d'affaires est cependant demeuré stable.

HYDROCARBURES: Le géant des hydrocarbures Shell a annoncé la vente au norvégien Noreco de sa participation dans un consortium pétrolier au Danemark pour une valeur de 1,9 milliard de dollars (presque autant en francs). Shell explique dans un communiqué avoir vendu ses parts dans sa filiale qui détient 36,8% du Danish Underground Consortium (DUC), projet qui assure la majorité de la production de pétrole au Danemark.

SIDÉRURIGE: ArcelorMittal a annoncé qu'il allait rembourser pour 74,69 milliards de roupies (environ 1 milliard de francs) de créances dues par deux entreprises indiennes dont il était actionnaire. Cette initiative doit lui permettre d'obtenir l'autorisation de racheter le sidérurgiste indien Essar Steel, lui aussi lourdement endetté.

AUTOMOBILES: Tesla a annoncé avoir signé un accord foncier avec les autorités chinoises pour la construction à Shanghaï, sur un terrain d'environ 860'000 mètres carrés, de sa première usine "Gigafactory" à l'étranger. L'accord constitue une étape importante pour le constructeur américain de voitures électriques, désireux de produire localement ses voitures sur le premier marché automobile pour échapper aux nouveaux droits de douane sur fond de tensions entre Washington et Pékin.

ENERGIE: Le géant de l'énergie Engie et GreenYellow, filiale des supermarchés Casino, ont lancé une coentreprise spécialisée dans l'autoconsommation solaire photovoltaïque pour les entreprises et les collectivités. La société, détenue à parts égales, est baptisée "Reservoir Sun" et se concentrera sur les petites centrales allant jusqu'à 1 mégawatt (MW). L'objectif est d'installer "une centaine de MW par an" soit quasiment "une centrale livrée et connectée par jour", a détaillé Otmane Hajji, président de GreenYellow, lors d'une conférence de presse.