Gazenergie

Mercredi 12 septembre 2018

Zürich, 12.09.2018

 

SUISSE-FRANCE: La Suisse a besoin d'un "équilibre et d'un soutien interne" pour conclure un accord institutionnel avec l'UE. Alain Berset l'a assuré à l'Elysée à Emmanuel Macron. Le président français l'a invité aux commémorations de l'armistice de 1918 le 11 novembre. "Cette rencontre était l'occasion pour moi de réaffirmer la volonté de la Suisse de progresser dans les relations avec l'Union européenne", a affirmé le président de la Confédération lors d'une conférence de presse après sa visite à l'Elysée. Il a toutefois rappelé à son homologue français les "spécificités institutionnelles" de la Confédération.

UNION EUROPÉENNE: Le Parlement européen a dénoncé la menace "systémique" visant les valeurs de l'UE en Hongrie. Les eurodéputés ont activé une rare procédure qui pourrait conduire à des sanctions sans précédent contre Budapest. C'est la première fois que le Parlement européen use de son droit d'initiative pour demander au Conseil (les Etats membres) de se prononcer sur la situation de l'Etat de droit d'un pays membre. Décision politiquement symbolique, le vote du Parlement lance une longue procédure dont l'issue est incertaine mais qui peut en théorie mener à des sanctions à l'encontre de Budapest.

UNION EUROPÉENNE: Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a plaidé mardi pour que l'Union européenne, déjà poids lourd économique, renforce son aura politique sur la scène mondiale. Il s'est exprimé lors de son dernier discours sur l'état de l'UE à Strasbourg. Et pour protéger le territoire de l'UE, M. Juncker a confirmé, comme attendu, la proposition de la Commission de déployer un véritable corps de garde-frontières à ses frontières extérieures, soit 10'000 personnes d'ici 2020. L'UE "peut, si elle veut, si elle parle d'une seule voix, s'imposer aux autres", a lancé le Luxembourgeois en ouverture d'un discours d'environ une heure, vibrant plaidoyer en faveur de la "souveraineté européenne".

MÉDIAS: Les eurodéputés ont voté en faveur de la très sensible réforme du droit d'auteur. Elle est l'objet d'une bataille sans précédent entre artistes et éditeurs de presse d'une part, et géants du numérique et activistes de la liberté sur internet d'autre part. Réunis en plénière à Strasbourg, les eurodéputés ont avalisé une nouvelle version du texte rejeté le 5 juillet dernier, qui crée notamment un nouveau "droit voisin" pour les éditeurs de presse. Sur les 703 eurodéputés présents, le texte a été adopté avec 438 votes pour, 226 contre et 39 abstentions.

EGLISE CATHOLIQUE: Des milliers d'enfants ont été abusés sexuellement par des prêtres en Allemagne entre 1946 et 2014, selon une étude sur l'Eglise catholique allemande. Celle-ci est accusée d'avoir sciemment caché les faits, révèlent plusieurs médias. Lancée en 2014, cette vaste étude doit être présentée le 25 septembre à Fulda lors de la Conférence épiscopale allemande par son président, le cardinal Reinhard Marx. Au moins 3677 enfants, en majorité des garçons âgés de moins de 13 ans, ont été victimes d'abus sexuels commis par 1670 clercs, selon ce rapport consulté par les hebdomadaires Spiegel et die Zeit.

ESPIONNAGE: La Russie a identifié les personnes soupçonnées par Londres d'avoir empoisonné l'ex-espion russe Sergueï Skripal et sa fille en Angleterre, a annoncé Vladimir Poutine. Le président russe assure que ce sont des "civils" n'ayant rien fait de "criminel". "Nous savons de qui il s'agit, nous les avons trouvés. Mais nous espérons qu'ils apparaîtront eux-mêmes au grand jour pour dire qui ils sont", a déclaré M. Poutine lors d'un forum économique dans l'Extrême-Orient russe. "Ce sont des civils bien sûr. Je vous assure qu'il n'y a là rien de criminel", a-t-il dit, laissant entendre que ces deux hommes n'avaient rien à voir dans l'empoisonnement de Sergueï Skripal et de sa fille à Salisbury, en mars.

SYRIE/DROITS HUMAINS: Les pays influents seraient coresponsables d'un "massacre" à Idleb, selon la Commission d'enquête indépendante de l'ONU. Au détour d'un rapport, le président de l'instance a lancé une pique à Genève contre son ex-collègue Carla Del Ponte. Ces derniers jours, avant une possible offensive généralisée, l'aviation russe a mené des frappes à Idleb et des hôpitaux ont été visés. "Il y a des indications" sur la persistance d'attaques contre des infrastructures civiles et des centres de santé, a dit devant la presse le président de la Commission Paulo Sergio Pinheiro. "Nous enquêtons", a renchéri un autre membre, Hanny Megally.

DROITS HUMAINS: Des représailles contre les défenseurs des droits de l'homme ont été observées dans 38 pays en un an, neuf de plus que l'année précédente. L'ONU s'est inquiétée à Genève de cette "pratique honteuse". Le rapport annuel du secrétaire général Antonio Guterres porte sur la période de juin 2017 à mai dernier. Il détaille des accusations de meurtre, torture, détentions ou arrestations arbitraires, surveillance, criminalisation ou encore des campagnes de stigmatisation contre des victimes ou des défenseurs de droits de l'homme. Parmi les 29 pays où de nouveaux cas ont été constatés figurent notamment la Chine et la Russie. Les autres situations sont des cas qui étaient en cours où un suivi a été mené.

CLIMAT: Maires, gouverneurs, élus et patrons du monde entier sont réunis à San Francisco pour le premier sommet mondial pour l'action climatique. Il est censé pousser les dirigeants à accélérer la lutte contre les gaz à effet de serre visée par l'accord de Paris. Paris, Bonn, Pékin, Le Cap, Mexico, Tokyo, des villes indiennes, de multiples régions de plusieurs continents ainsi que des villes et Etats américains gouvernés par des démocrates seront représentés à divers niveaux pendant les trois jours du sommet, aux côtés de patrons de multinationales désireux d'annoncer de nouveaux engagements "verts": passer à l'électricité propre, développer les voitures électriques, mieux isoler les bâtiments, encourager le recyclage, limiter la déforestation...

ETATS-UNIS: "Partez maintenant": les autorités américaines répétaient ce mot d'ordre pour convaincre les récalcitrants alors que la côte est des Etats-Unis se préparait avec fébrilité à l'arrivée de l'ouragan Florence et à ses effets potentiellement dévastateurs. Environ 1,7 million de personnes sont concernées par les opérations d'évacuation qui ont débuté mardi en Caroline du Sud, en Caroline du Nord et en Virginie.

RUSSIE - JAPON: Vladimir Poutine a créé la surprise en proposant au Japon de tourner la page de la Seconde Guerre mondiale avec la signature historique d'ici à la fin de l'année et "sans condition préalable" d'un traité de paix. Tout accord était jusqu'ici entravé par la dispute territoriale sur les îles Kouriles. Le président russe a fait cette proposition, accueillie plutôt froidement à Tokyo, sur la scène d'un forum économique à Vladivostok, dans l'Extrême-Orient russe. Le premier ministre Shinzo Abe venait d'y lancer un appel en faveur de la signature d'un tel traité, sujet majeur de discussions ces dernières années entre Moscou et Tokyo.

SANTÉ: Plus de 56'000 nouveaux cas de cancer seront observés en Suisse en 2018, selon des estimations sur 185 pays publiées par l'OMS à Genève, les premières depuis 2012. Dans le monde, leur nombre devrait augmenter de 61% d'ici un peu plus de 20 ans. En Suisse, plus de 30'000 hommes et plus de 26'000 femmes seront diagnostiqués cette année, selon les données du Centre international de la recherche sur le cancer (CIRC) qui dépend de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Plus de 18'000 décès seront observés, dont près de 10'300 chez les hommes.

SANTÉ: L'espérance de vie des Européens continue d'augmenter. Mais l'Organisation mondiale de la santé met en garde: l'obésité et le surpoids d'une proportion croissante de la population risquent d'"inverser" cette tendance. Publié tous les trois ans, ce "Rapport sur la santé en Europe" établit que le "bien-être" mesuré sur le continent européen est "le plus élevé au monde". Il demeure néanmoins "très variable d'un point à l'autre de la région", qui comprend 53 pays aussi hétéroclites que la Russie et Andorre, l'Allemagne et le Turkménistan.

MUSIQUE: Le chanteur Rachid Taha, né en Algérie et figure du rock français des années 1980, qui avait repris avec son groupe Carte de Séjour le classique "Douce France" de Charles Trénet, est mort. Il est décédé à 59 ans d'une crise cardiaque dans la nuit de mardi à mercredi. "Son fils Lyes, sa famille, ses proches, tous ses amis et son label Naïve, ont le regret et l'immense tristesse d'annoncer le décès de l'artiste Rachid Taha, survenu cette nuit suite à un arrêt cardiaque à son domicile des Lilas", près de Paris, indique le communiqué de la famille.