Gazenergie

Mardi 20 novembre 2018

Zürich, 20.11.2018

 

AFGHANISTAN: Plus de 50 personnes ont été tuées et plus de 70 autres blessées dans un attentat-suicide mardi à Kaboul. La déflagration a eu lieu lors d'un rassemblement de religieux célébrant la naissance du prophète Mahomet dans une salle des fêtes de la capitale. Les Afghans célébraient mardi la naissance du prophète Mahomet et la journée était fériée dans leur pays. Un millier de personnes, selon le responsable de la salle où s'est produite l'explosion, s'étaient réunies en fin de journée pour les célébrations.

BREXIT: La première ministre britannique Theresa May a défendu mardi le projet d'accord de divorce conclu avec l'Union européenne (UE) devant son gouvernement remanié, malgré la fronde persistante de sa majorité. Nouvel obstacle: l'Espagne menace désormais de boycotter le texte. Se projetant déjà dans l'avenir, Mme May a rendez-vous mercredi en fin d'après-midi à Bruxelles avec le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker. Il évoqueront la "relation future" entre le Royaume-Uni et les 27, après la période de transition post-Brexit qui doit s'achever en décembre 2020.

FRANCE: "Dialogue" mais "constance et détermination": le gouvernement a tenté mardi de mettre fin au mouvement des "Gilets jaunes". Il a déploré sa "radicalisation" au quatrième jour d'actions ciblant notamment autoroutes et dépôts pétroliers. Les forces de l'ordre se sont employées mardi à libérer l'accès à des dépôts et péages dans plusieurs régions, dans un climat parfois tendu. Une vingtaine de sites "stratégiques" ont ainsi été débloqués dans la journée, a indiqué le ministère de l'Intérieur.

FRANCE: Le parquet de Paris a ouvert mardi une enquête préliminaire pour faire la lumière sur l'origine de 144'000 euros de dons reçus en 2017 par la République en marche (LaRem), le parti d'Emmanuel Macron, selon une source judiciaire, confirmant une information d'Europe 1. C'est un signalement de la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques, daté du 12 novembre, qui a justifié l'ouverture de cette procédure, précise-t-on de même source, confirmant une information d'Europe 1. En examinant les justificatifs de recettes remis par l'association du financement de LaRem, la Commission n'a pu retracer la provenance de dons effectués par chèques, virements et paiements électroniques.

PÉNINSULE CORÉENNE: Pyongyang a détruit dix postes-frontières à l'explosif mardi dans la zone démilitarisée qui divise la péninsule, nouvelle étape de la détente en cours entre les deux Corées. Parallèlement, les pourparlers sur la dénucléarisation entre le Nord et Washington patinent. Cette mesure avait été décidée lors du sommet de Pyongyang qui a réuni en septembre le président sud-coréen Moon Jae-in et le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un.

YÉMEN: Les appels à l'accalmie au Yémen n'ont pas empêché de violents combats mardi à Hodeida. Malgré ces violences, l'émissaire de l'ONU Martin Griffiths doit revenir mercredi à Sanaa avec l'espoir de préparer de prochaines consultations de paix en Suède. M. Griffiths, encouragé par de meilleures dispositions des rebelles et du gouvernement à négocier, est attendu à Sanaa mercredi selon son bureau à Amman. Cette information a été confirmée par des sources proches des Houthis, qui contrôlent la capitale.

BANGLADESH/BIRMANIE: L'ONU a amélioré 70 habitations pour apporter un abri temporaire à plus de 4500 réfugiés rohingyas en cas d'urgence au camp de Cox's Bazar au Bangladesh. Une centaine d'autres vont suivre, a dit mardi à Genève l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). Cette avancée permettra de garantir une meilleure protection en cas de glissement de terrain, d'inondations, de mauvais temps ou d'urgence. Plus de 10'000 personnes pourront bénéficier du dispositif lorsqu'il sera achevé.

ETATS-UNIS: La fille et conseillère du président américain, Ivanka Trump, a utilisé un compte personnel de messagerie électronique pour communiquer sur des affaires gouvernementales. Cela contrevient aux règles fédérales américaines, a affirmé lundi le Washington Post. Le quotidien américain, citant des sources anonymes, a précisé que la découverte avait été faite par des fonctionnaires de la Maison-Blanche. Interrogée à ce sujet, Ivanka Trump a indiqué ne pas être au courant des détails des règles fédérales, selon le journal.

MIGRATION: Un juge américain a bloqué temporairement lundi une décision de l'administration Trump refusant la possibilité de demander l'asile aux personnes entrant illégalement sur le territoire des Etats-Unis. Le président a signé ce décret pour des raisons de sécurité. Donald Trump a signé vendredi un décret qui permet de rejeter automatiquement les demandes d'asile déposées par des personnes ayant traversé illégalement cette frontière. La suspension de cette mesure a été décidée par le juge fédéral Jon Tigar de San Francisco (Californie), à la suite de recours déposés par des organisations de défense des droits civils.

MIGRATIONS: Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a annoncé mardi que son pays ne signerait pas le Pacte mondial de l'ONU sur les migrations qui doit être entériné en décembre au Maroc. La Pologne a fait une annonce similaire. "J'ai donné comme instructions au ministère des Affaires étrangères de ne pas signer le Pacte mondial pour les migrations. Nous nous sommes engagés à surveiller nos frontières contre l'arrivée de migrants illégaux. C'est ce que nous avons fait et que nous continuerons à faire", a indiqué le Premier ministre selon un communiqué de son bureau.

CEDH: L'emprisonnement de l'opposant kurde Selahattin Demirtas, candidat malheureux à la présidentielle de juin en Turquie, vise à "étouffer le pluralisme" politique dans ce pays, a jugé jeudi la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH). Cette dernière a condamné Ankara, qui a rejeté cette décision. La CEDH a ainsi demandé à la Turquie de libérer "dans les plus brefs délais" le leader prokurde, un des chefs du Parti démocratique des peuples (HDP), détenu depuis novembre 2016.

ARMES CHIMIQUES: La Russie et la Chine ont essuyé un revers mardi en perdant un vote visant à freiner le nouveau rôle de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC). Cette dernière est autorisée depuis juin à attribuer la responsabilité d'attaques chimiques. Moscou et Pékin avaient appelé à un vote de dernière minute lundi lors de la conférence à l'OIAC, qui siège à La Haye. Il s'agit de la première conférence depuis qu'une majorité des 193 Etats membres a voté en juin en faveur du renforcement des pouvoirs de l'organisation.

ITALIE: La justice italienne a demandé le placement sous séquestre du navire humanitaire Aquarius, actuellement bloqué à Marseille. Cette requête est liée à une affaire de traitement illégal de déchets dangereux, a annoncé mardi l'ONG Médecins sans frontières (MSF). Selon les médias italiens, les enquêteurs soupçonnent le navire humanitaire, affrété depuis 2016 par les ONG SOS Méditerranée et MSF pour secourir les migrants au large de la Libye, d'avoir fait passer un total de 24 tonnes de déchets potentiellement toxiques pour des déchets classiques. Des comptes bancaires en Italie de MSF ont également été placés sous séquestre.

FRANCE: Le parquet général de Paris a annoncé faire appel de l'acquittement de l'ex-secrétaire d'État Georges Tron ainsi que de celui de son ex-adjointe à la mairie de Draveil Brigitte Gruel. Tous deux sont accusés de viols et d'agressions sexuelles par deux collaboratrices. Lors de leur procès qui s'est achevé jeudi devant les assises de Seine-Saint-Denis, l'avocat général avait requis six et quatre ans de prison contre les deux accusés, âgés de 61 ans, cinq ans d'inéligibilité et leur inscription sur le fichier des délinquants sexuels, rappelle le parquet général dans un communiqué.

ESPAGNE: Une personne a été tuée et 49 blessées dont cinq sérieusement dans le déraillement d'un train régional mardi près de Barcelone, selon le dernier bilan des services d'urgence. Un glissement de terrain après de fortes pluies a provoqué l'accident. Le train reliait la ville de Manresa à Barcelone, en Catalogne. Deux des six wagons ont déraillé vers 6h15 locales près de Vacarisses, petit village situé à 35 km au nord-ouest de Barcelone, a indiqué sur Twitter le service de protection civile de la région. Sur les 133 personnes à bord, "une personne est morte, cinq ont été blessées sérieusement et transportées par le SAMU, 44 légèrement blessées", toujours selon cette source.

ALIMENTATION: Hamster rôti, fromage grouillant d'asticots, foie gras ou vin de souriceaux: à Malmö en Suède, un "Musée de la nourriture dégoûtante" présente des recettes déconcertantes pour certains visiteurs peu habitués à de telles concoctions. Il s'agit en fait d'une exposition imaginée par le créateur du musée des échecs, Samuel West, et proposée pour trois mois dans les anciens abattoirs de Malmö (sud), jusqu'au 27 janvier. Et elle promet de piquantes sensations.