Gazenergie

L'US Navy a démis un commandant après l'accident d'un destroyer

Zürich, 23.08.2017

 

Le commandant de la 7e Flotte de l'US Navy a été relevé de ses fonctions après la collision meurtrière entre un destroyer et un navire marchand, dans laquelle dix marins américains sont portés disparus. Il s'agit de la deuxième collision en peu de temps.

La décision de démettre le vice-amiral Joseph Aucoin de son poste au Japon intervient alors que la Navy a décidé de lancer une vaste enquête après la collision lundi entre le destroyer lance-missiles USS John S. McCain et un pétrolier battant pavillon du Libéria dans le détroit de Singapour. Outre les dix marins américains disparus, cinq ont été légèrement blessés.

L'amiral Scott Swift, commandant de la flotte Pacifique, a nommé mardi un de ses adjoints, Phillip Sawyer, pour remplacer Joseph Aucoin, a indiqué un porte-parole de l'US Navy. La décision de démettre ce dernier a été prise "en raison de la perte de confiance dans sa capacité à commander", a-t-il ajouté.

La Septième Flotte constitue une pièce centrale du dispositif militaire américain en Asie, avec des missions délicates comme des opérations en mer de Chine méridionale et autour de la péninsule coréenne.

Ressources surexploitées?

Il s'agissait de la deuxième collision impliquant un navire de guerre américain en deux mois et du quatrième accident dans le Pacifique impliquant un navire de guerre américain depuis le début de l'année.

Le 17 juin, sept marins avaient péri dans un accident entre le destroyer USS Fitzgerald, appartenant également à la 7e Flotte, et un porte-conteneurs battant pavillon philippin, au large de la ville japonaise de Yokosuka. Ces incidents ont soulevé des questions sur une éventuelle surexploitation des ressources de l'US Navy en Asie.

Restes humains localisés

Le dernier accident en date s'est produit avant l'aube lundi dans un couloir maritime très fréquenté. La collision a causé une voie d'eau dans la coque du navire américain.

Une importante opération de secours a été engagée. Les plongeurs ont localisé des restes humains dans les compartiments inondés du navire accidenté, a annoncé mardi l'amiral Scott Swift, commandant de la Flotte Pacifique.

De leur côté, les autorités malaisiennes, qui ont déployé dix navires et deux hélicoptères pour ces recherches, ont annoncé avoir retrouvé un corps qui a été récupéré mercredi par un hélicoptère de la marine américaine.

Cinq pays - Etats-Unis, Singapour, Malaisie, Indonésie et Australie - sont dorénavant impliqués dans les opérations de recherches qui s'étendent sur 2600 km2.