Gazenergie

Lundi 5 novembre 2018

Zürich, 05.11.2018

 

IRAN - ETATS-UNIS: Les Etats-Unis ont promis lundi d'exercer une pression "implacable" pour faire plier l'Iran. Washington a notamment rétabli des sanctions draconiennes contre les secteurs pétrolier et financier iraniens. Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a toutefois dévoilé la liste des huit pays autorisés, pendant encore six mois au moins, à continuer d'acheter du pétrole à Téhéran: la Chine, l'Inde et la Turquie (les premiers importateurs de brut iranien avec l'Union européenne), ainsi que le Japon, la Corée du Sud, Taïwan, l'Italie et la Grèce. Le président iranien Hassan Rohani a promis, de son côté, de "contourner avec fierté" ces "sanctions illégales et injustes".

LÉGISLATIVES AMÉRICAINES: Le président américain Donald Trump s'affichait confiant dimanche avant les élections de mi-mandat de mardi, qui détermineront la majorité au congrès des Etats-Unis pour les deux dernières années de son mandat. Il a appelé ses électeurs à aller voter. Multipliant les déplacements, comme à la fin de sa campagne victorieuse de 2016, Donald Trump a répété plusieurs fois qu'il sentait "de l'électricité dans l'air comme jamais depuis 2016" dans sa quatrième réunion électorale du week-end, à Chattanooga, dans le Tennessee. Il en a fait trois autres lundi dans trois Etats du Midwest.

AFFAIRE KHASHOGGI: L'Arabie saoudite a assuré lundi à l'ONU que l'enquête sur le meurtre de Jamal Khashoggi serait "impartiale". Le pays a essuyé une nouvelle série de critiques internationales plus d'un mois après la disparition du journaliste. Cette promesse a été faite alors que les membres de l'ONU procédaient à Genève à l'examen du respect des droits de l'Homme par l'Arabie saoudite. Cette procédure ordinaire, à laquelle doivent se soumettre régulièrement tous les membres des Nations unies, a pris une autre dimension avec l'affaire Jamal Khashoggi, dont le corps n'a toujours pas été retrouvé.

MIGRATION: Plus de 1000 migrants, qui font partie de la "caravane" de marcheurs qui ont quitté l'Amérique centrale avec l'intention de rallier les Etats-Unis, sont arrivés dimanche à Mexico. Ils ont été installés dans un stade municipal. Quatre semaines après avoir quitté la violence et la récession dans leur pays d'origine, ces migrants, principalement venus du Honduras, se trouvent désormais à un peu plus de 800 km du point légal d'accession le plus proche, situé au Texas.

YÉMEN: Combats au sol et raids aériens se sont à nouveau intensifiés lundi autour de Hodeida, port stratégique de l'ouest du Yémen contrôlée par les Houthis. Mais la coalition sous commandement saoudien en guerre contre ces rebelles a assuré ne pas chercher "l'escalade". Des responsables des forces progouvernementales yéménites ont déclaré à l'AFP que leurs troupes étaient engagées sur plusieurs fronts et qu'elles essayaient de progresser dans les banlieues est de Hodeida vers le nord pour couper la principale voie d'approvisionnement des rebelles Houthis, soutenus par l'Iran.

CAMEROUN: Septante-neuf élèves ont été enlevés à la veille de la prestation de serment du président de Paul Biya, dans la région du Nord-Ouest du Cameroun. Il s'agit du plus important kidnapping dans cette zone anglophone depuis le début du conflit avec des séparatistes armés. Outre les élèves, le principal de la Presbyterian Secondary School de Bamenda (capitale régionale du Nord-Ouest), un enseignant et un chauffeur ont également été enlevés lundi par des hommes armés non identifiés, a indiqué à l'AFP une source gouvernementale.

PREMIÈRE GUERRE MONDIALE: Emmanuel Macron a honoré lundi la mémoire des Poilus "héroïques" tombés au combat au début de la guerre de 1914-18 en Lorraine. Il s'agit du deuxième jour de son long périple des commémorations du centenaire de la fin de la Grande Guerre. Lors d'une cérémonie solennelle et sobre, dans la brume automnale, le chef de l'État s'est recueilli devant le monument dédié "aux soldats tombés glorieusement" dès le début de la guerre, au mois d'août 1914.

PÉNINSULE CORÉENNE: La Corée du Sud et les Etats-Unis ont repris lundi des exercices militaires à petite échelle. Ils avaient été suspendus indéfiniment à la suite du sommet historique entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un. Les exercices combinés des deux corps de marines faisaient partie d'une "sélection" de manoeuvres reportées en juin lors du sommet de Singapour, quand M. Trump avait promis d'arrêter des exercices coûteux et "très provocateurs".

ALLEMAGNE: Le ministre allemand de l'Intérieur Horst Seehofer a annoncé lundi mettre d'office à la retraite le chef du Renseignement intérieur Hans-Georg Maassen. En cause: les critiques de ce dernier contre la coalition gouvernementale, un manquement à son devoir de réserve. Hans-Georg Maassen, 55 ans, était déjà appelé à quitter son poste dans les semaines à venir pour devenir conseiller du ministre suite à un précédent scandale. Il a été définitivement écarté de la fonction publique.

BREXIT: Des centaines de personnes ont formé lundi une chaîne humaine devant Downing Street à Londres. Elles ont demandé au gouvernement britannique de garantir les droits des expatriés dans l'hypothèse d'un Brexit sans accord avec l'Union européenne. Réunis sur Whitehall, l'artère londonienne qui traverse le quartier des ministères, les manifestants ont remis, au siège du gouvernement, une lettre pour la Première ministre Theresa May. Dans cette missive, ils lui demandent de "respecter les promesses politiques qui (leur) ont été faites, quel que soit le résultat des discussions" en cours entre Londres et Bruxelles.

CRIMINALITÉ - GE: Trois hommes ont été condamnés dimanche à 15 et 10 ans de prison, a-t-on appris lundi auprès d'un avocat de la partie civile. Ils étaient jugés en appel à Lyon pour un braquage raté en 2010, à Thônex (GE). Le procès en appel de ce braquage raté s'est achevé dimanche après plus d'une semaine d'audience. L'affaire a été considérée comme une des plus spectaculaires incursions du banditisme lyonnais en Suisse.

PRIX LITTÉRAIRES: Le journaliste et écrivain Philippe Lançon a reçu lundi le prix Femina pour son livre "Le Lambeau" (Gallimard). L'ouvrage revient de façon poignante sur l'attentat de Charlie Hebdo et raconte sa lente reconstruction après sa grave blessure au visage. La romancière américaine Alice McDermott a reçu le Femina étranger pour "La neuvième heure" (La table ronde) et Élisabeth de Fontenay a été récompensée par le Femina essai pour "Gaspard la nuit" (Stock). Pierre Guyotat, en compétition avec son roman "Idiotie" (Grasset), a reçu un "prix spécial pour l'ensemble de son oeuvre".

ENVIRONNEMENT: La couche d'ozone, qui préserve la vie sur Terre en limitant l'exposition aux rayons ultraviolets, se reconstitue peu à peu depuis l'an 2000, au rythme de un à trois pour cent par décennie, selon le rapport quadriennal du comité scientifique du Protocole de Montréal. Le Protocole de Montréal, conclu en 1987, a progressivement interdit l'usage des produits qui appauvrissent la couche d'ozone, comme les gaz réfrigérants. La couche d'ozone s'étend entre 13 et 18 kilomètres d’altitude dans la stratosphère.