Gazenergie

Lundi, 28 août 2017

Zürich, 28.08.2017

 

ENERGIE: Alpiq a opéré un revirement stratégique. Le producteur et fournisseur d'électricité valdo-soleurois renonce à vendre une partie de ses centrales hydroélectriques et continue à miser sur les barrages. Cette décision est saluée de toutes parts. En ouvrant son portefeuille hydroélectrique, comme annoncé début mars 2016, Alpiq voulait réduire sa dépendance vis-à-vis des prix de l'électricité sur les marchés de gros et redonner des bases plus solides et durales à la production hydraulique déficitaire, a rappelé lundi le groupe. Mais les critères définis - prix, conditions contractuelles et sécurité de la transaction -, n'ont pas tous été remplis.

INDUSTRIE MEM: L'industrie suisse des machines, des équipements électriques et des métaux (MEM) retrouve le sourire, malgré des commandes en baisse au premier semestre. Les revenus de la branche ont en revanche nettement progressé, de 6,2%, au regard des six premiers mois de 2016. Après une vive hausse de 9,5% en début d'année, les chiffres d'affaires de l'industrie MEM ont poursuivi leur croissance au deuxième trimestre, augmentant de 3,3% en l'espace d'une année, indique Swissmem. La progression affichée au premier semestre 2017 représente la deuxième plus forte expansion semestrielle depuis 10 ans.

MARCHÉ DU TRAVAIL: Le nombre de places de travail a progressé en Suisse de 0,4% au deuxième trimestre, par rapport à la même période de l'an dernier. Tant les postes vacants que les perspectives d'emploi sont en hausse. La Suisse comptait 4,915 millions d'emplois dans les secteurs secondaire et tertiaire au second trimestre. Par rapport aux trois premiers mois de l'année, l'emploi total a progressé de 0,1% d'avril à juin, indique l'Office fédéral de la statistique (OFS) en publiant son baromètre de l'emploi. Sur un an, la hausse est de 0,4% ou de 20'000 places.

GENÈVE: Le canton de Genève devra renouveler environ 2000 emplois dans l'industrie manufacturière dans les prochaines années. Les autorités, les faîtières de la branche et le monde académique ont lancé une campagne pour tenter d'attirer les jeunes vers ces filières. "L'industrie peut se révéler un vecteur de nouveaux emplois", a affirmé devant la presse le conseiller d'Etat en charge de l'économie Pierre Maudet. Et de saluer encore le fait que, malgré le franc fort ou le rejet de la réforme de l'imposition des entreprises (RIE III), elle a continué à investir.

COMPTES NATIONAUX: L'économie suisse a vu sa croissance légèrement progresser l'année dernière. Le produit intérieur brut (PIB) a affiché une hausse de 1,4% contre 1,2% en 2015, selon les premières estimations de l'OFS. Pour l'industrie, l'impact négatif de l'abandon du taux plancher semble s'estomper. La croissance du PIB en 2016 s'est inscrite "dans un environnement contrasté caractérisé par une forte progression du commerce extérieur et des investissements en biens d'équipement", écrit l'Office fédéral de la statistique dans son communiqué sur les comptes nationaux 2016.

SPÉCIALITÉS CHIMIQUES: Le fabricant grison de polymères et de spécialités chimiques EMS-Chemie a enregistré au 1er semestre un bénéfice net en hausse de 6,5% sur un an à 229 millions de francs. Le groupe a confirmé ses autres résultats déjà publiés à mi-juillet. Le résultat d'exploitation (EBIT) a ainsi été confirmé à 280 millions de francs, en hausse de 5,8%. Le chiffre d'affaires net a progressé de 6,3% 1,067 milliard. Les chiffres définitifs ne représentent pas de "variation importante" par rapport à ceux déjà dévoilés, a indiqué le groupe.

MÉDIAS ET PUBLICITÉ: La société publicitaire Admeira fonde une filiale dédiée aux nouveaux types de publicité. Baptisée Adtelier, la nouveau-née fournira des solutions dans la publicité native ("native advertising"), le mise en récit ("story telling") et le marketing du contenu ("content marketing"). Adtelier complète les services classiques d'Admeira et offre des solutions de communications individualisées à 360 degrés, indique dans un communiqué la coentreprise de Swisscom, de la SSR et de l'éditeur Ringier fondée il y a un an.

MATIÈRES PREMIÈRES: Le géant zougois des matières premières Glencore a annoncé avoir lancé un appel d'offres pour la vente de sa mine de charbon thermique de Rolleston en Australie, avec ses partenaires dans l'affaire, les sociétés de négoce japonaises Itochu et Sumitomo. Ce projet de cession s'inscrit dans le cadre d'une revue stratégique du groupe, qui cherche à améliorer ses résultats tout en remboursant sa dette.

BANQUES: La Banque cantonale du Tessin (BancaStato) a vu son bénéfice net grimper de 12,7% à 30,1 millions de francs au cours des six premiers mois de l'année. Malgré les conditions toujours complexes des marchés financiers, en raison notamment des taux négatifs, l'établissement a rapporté une hausse de ses crédits hypothécaires ainsi que de sa masse sous gestion. Le produit d'exploitation s'est étoffé de 5,4% à 92,3 millions de francs. Dans le détail, le résultat net des opérations d'intérêts, principale source de revenus de la banque, a progressé de 3,5% pour s'établir à 65,4 millions alors que le produit des activités de négoce a bondi de 22,6% à 7,4 millions. La contribution des commissions et des services a, en revanche, reculé de 3,2% à 14,7 millions.

TABAC: Oettinger Davidoff remanie en profondeur sa direction. Le fabricant bâlois de cigares a nommé Beat Hauenstein, âgé de 50 ans, comme nouveau directeur général (CEO). Il occupait jusqu'ici le poste de directeur des opérations (COO) du groupe. Beat Hauenstein succède à Hans-Kristian Hoejsgaard (59 ans), indique Oettinger Davidoff dans un communiqué. Ce dernier a décidé de quitter l'entreprise après y avoir passé sept ans, afin de se consacrer à ses mandats de conseil et à ses activités au sein de conseils d'administration en dehors de l'entreprise.

PHARMA: Le laboratoire américain Gilead Sciences va acquérir son concurrent Kite Pharma, pionnier des thérapies géniques contre le cancer, dans le cadre d'une offre publique d'achat (OPA) amicale, ont annoncé les deux sociétés. La transaction porte sur 11,9 milliards de dollars (11,25 milliards de francs). Soucieux de diversifier son portefeuille de traitements, Gilead Sciences propose de payer 180 dollars par action Kite, précisent les deux groupes dans un communiqué commun. Cela représente une prime de 29,4% par rapport à son cours de clôture de vendredi.

AÉRONAUTIQUE: Une page se tourne chez Pilatus. L'avionneur nidwaldien cessera de produire son modèle Porter PC-6 en 2019. Il en a livré plus de 500 depuis 1959. Une centaine d'appareils ont en outre été produits sous licence aux Etats-Unis. Le développement du PC-6 n'est aujourd'hui plus que très partiellement possible en raison de l'âge élevé du modèle et des exigences croissantes en matière de certification, relève Pilatus dans un communiqué. Une dizaine de PC-6 étaient encore produites chaque année à Stans. Le nouveau PC-24, dont la production en série est actuellement instaurée sur le site nidwaldien, a aussi amené à cette décision.