Gazenergie

Lundi 25 septembre 2017

Zürich, 25.09.2017

 

INDUSTRIE: ABB renforce son activité des produits d'électrification. Après plusieurs semaines de négociations, le groupe zurichois d'électro-technique rachète au conglomérat américain General Electric (GE) sa division des solutions industrielles pour 2,6 milliards de dollars (2,5 milliards de francs), en espèces. L'acquisition de GE Industrial Solutions devrait être finalisée au premier semestre 2018, une fois toutes les autorisations obtenues, a indiqué le groupe établi à Zurich. La transaction doit permettre des synergies estimées à 200 millions de dollars par an dès 2022 et contribuer au bénéfice d'ABB dès la première année.

BOULANGERIE INDUSTRIELLE: Aryzta a bouclé son exercice décalé 2016/2017, clos fin juillet, sur des résultats en recul. Le bénéfice net ajusté du groupe zurichois de boulangerie industrielle a fondu de 42,5% sur un an, à 179 millions d'euros (205 millions de francs). Le chiffre d'affaires a baissé de manière moins spectaculaire. Les ventes se sont inscrites à 3,8 milliards d'euros, en recul de 2,1% sur un an, malgré de bons résultats en Asie, a indiqué Aryzta. Au niveau organique, la baisse est aussi de 2,1%.

COMPOSANTS ÉLECTRONIQUES: Le groupe LEM annonce une réorganisation qui va provoquer huit licenciements à Genève. Le spécialiste genevois de la mesure des paramètres électriques souhaite optimiser sa production sur ce site. L'entreprise a lancé un plan social et soutient les salariés concernés pour leur reconversion. Une enveloppe de 700'000 francs pour cette restructuration a été prévue et sera comptabilisée au deuxième trimestre 2017/2018.

ALIMENTATION: Froneri Switzerland envisage de supprimer jusqu'à 55 emplois sur ses deux sites de production de glaces et de surgelés à Goldbach et à Rorschach, dans le canton de Saint-Gall. L'objectif est d'améliorer les coûts de production. Une décision définitive est attendue le mois prochain. La mesure vise aussi à sécuriser de manière durable un site de production en Suisse, souligne la firme dans un communiqué. La commission d'entreprise et les syndicats ont déjà été informés. Le groupe ajoute qu'il est à la recherche de solutions pour chaque employé concerné.

BALANCE DES PAIEMENTS: La balance des transactions courantes de la Suisse s'est repliée au deuxième trimestre 2017. L'excédent s'est inscrit à 18,7 milliards de francs, soit 0,7 milliard de francs de moins comparé à la même période de l'année dernière. Un recul des excédents de recettes des revenus primaires (revenus du travail et de capitaux) et des services ainsi qu'une légère baisse de l’excédent de dépenses des revenus secondaires ont pesé sur la balance, a indiqué la Banque nationale suisse (BNS). En outre, les recettes de l’ensemble des échanges de marchandises ont atteint 79 milliards de francs, en repli de 1 milliard en un an.

VÊTEMENTS: La marque Switcher prend un nouveau départ après la mise en faillite de l'entreprise textile éponyme vaudoise. La firme bernoise werk5 entend relancer une collection de six vêtements produits conformément aux règles du commerce équitable. Werk5 a acquis une licence pour exploiter la marque Switcher en Suisse auprès de son propriétaire, la société Veedee, sise à Singapour, a expliqué à l'ats Marc Joss, membre de la direction de l'entreprise établie à Wiler bei Utzenstorf, revenant sur une information publiée par 20 Minutes. Les premiers articles seront disponibles à la vente en ligne dès le mois prochain.

CONSTRUCTION: L'entreprise genevoise Belloni est rachetée par Frutiger. Numéro un dans la peinture et dans la plâtrerie dans la région, elle a été vendue avec effet au 1er janvier dernier, a dit le groupe de construction bernois. Le montant de la transaction n'a en revanche pas été dévoilé. Belloni emploie 320 collaborateurs pour un chiffre d'affaires de 80 millions de francs.

MARQUES: Les marques Apple, Google et Microsoft arrivent en tête du classement 2017 des 100 marques les plus puissantes du classement d'Interbrand publié lundi. Ce résultat confirme la progression du domaine technologique au détriment des autres secteurs. "Pour la cinquième année consécutive, Apple et Google détiennent les deux premières places", détaille l'agence de conseil aux marques du groupe publicitaire Omnicom dans un communiqué.

TRANSPORT AÉRIEN: La compagnie aérienne en difficulté, Air Berlin, a officialisé lundi son choix du duo Lufthansa - easyJet pour se partager sa flotte de 140 appareils. Elle a aussi tenté de rassurer ses 8500 employés inquiets pour leur avenir. Le conseil de surveillance d'Air Berlin a décidé de se concentrer, jusqu'au 12 octobre, sur les offres de rachat de la compagnie allemande Lufthansa pour ses filiales Niki, LGW et d'une partie de la flotte Air Berlin, et sur celle de la compagnie britannique easyJet intéressée par plusieurs appareils estampillés Air Berlin.

PÉTROLE: L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production, a indiqué le ministre de l'Energie des Emirats arabes unis. Celles-ci ont stimulé les prix et donné la possibilité d'imposer des quotas de production à tous les membres du cartel. Le marché pétrolier a commencé à se rééquilibrer après l'entente entre pays Opep et non-Opep sur les réductions de production, a estimé le ministre Suhail al-Mazrouei dans des déclarations à la presse.

AUTOMOBILE: Environ 810'000 personnes ont visité la 67e édition du salon de l'automobile de Francfort (IAA), grand-messe européenne du secteur, un recul marqué par rapport à 2015. Ce repli est lié, selon les organisateurs, aux incertitudes autour du diesel. Lors de l'édition précédente du plus grand salon allemand, organisé tous les deux ans en alternance avec le Mondial de l'automobile de Paris, quelque 930'000 personnes avaient déambulé dans les allées de l'immense centre des expositions de Francfort.

TRANSPORT AÉRIEN: Joon, une création "hybride" entre compagnie aérienne traditionnelle et à bas prix, démarrera ses opérations le premier décembre, a annoncé Air France. La filiale du groupe français proposera quatre destinations en Europe. Joon assurera 51 vols par semaine vers Barcelone, 37 vers Berlin, 28 vers Lisbonne et 3 vers Porto avec des A320. Elle démarrera son activité long-courrier fin mars 2018, avec deux vols hebdomadaires pour Fortaleza au Brésil et trois vols par semaine pour Mahé aux Seychelles avec des A340 puis des A350 à partir de 2019.

BANQUES: Vingt-trois ans après le génocide au Rwanda, une banque française se retrouve pour la première fois au coeur d'une enquête pour complicité. Trois juges ont été désignés pour instruire la plainte d'ONG qui accusent BNP Paribas d'avoir financé, en 1994, un achat d'armes au profit de la milice hutue. Cette information judiciaire a été ouverte le 22 août pour "complicité de génocide et complicité de crimes contre l'humanité", a appris l'agence de presse afp de source proche du dossier, une information confirmée par le parquet de Paris.