Gazenergie

Lundi 15 juin 2020

Zürich, 15.06.2020

 

CORONAVIRUS: La Suisse a rouvert ses frontières pour les ressortissants de l'UE et de l'AELE dans la nuit de dimanche à lundi. La libre circulation des personnes est à nouveau garantie, après trois mois d'interruption liée au Covid-19. L'évènement a été dûment fêté. La joie et le soulagement étaient palpables: les représentants des autorités suisses, françaises et allemandes ont célébré la réouverture des frontières lundi matin sur la Passerelle des trois pays, qui enjambe le Rhin au nord de Bâle. Pour la présidente du gouvernement de Bâle-Ville Elisabeth Ackermann, cet évènement a marqué "l'estime réciproque" existant dans cette région trinationale.

CONJONCTURE: Les prix à la production et à l'importation (PPI) en Suisse ont légèrement reculé sur un mois en mai et se sont nettement repliés sur un an, principalement en raison de la très forte baisse des prix pour les produits pétroliers. L'indice PPI, compilé par l'Office fédéral de la statistique (OFS), a baissé de 0,5% comparé à avril à 97,6 points, et de 4,5% par rapport à mai 2019, selon un communiqué.

CORONAVIRUS: Le projet de loi pour aider les commerçants en difficulté à cause de la crise du coronavirus est en préparation et devrait pouvoir être transmis au Parlement d'ici mi-septembre, a déclaré le conseiller fédéral Guy Parmelin devant le Conseil national. Les deux Chambres pourraient ainsi voter le texte à la session d'hiver. Le Conseil fédéral est conscient de l'urgence de la mise en oeuvre de cette loi, a indiqué Guy Parmelin devant les députés durant l'heure des questions. Le texte est en préparation et devra être mis en consultation. Toutefois la procédure sera raccourcie. Les deux Chambres devraient ainsi pouvoir voter à la session d'hiver.

CORONAVIRUS: Les économistes de Credit Suisse perçoivent des "premiers signes" de reprise économique, après l'effondrement conjoncturel dû aux mesures de lutte contre la pandémie de coronavirus. Le retour à la normale devrait cependant se faire progressivement. Certains indicateurs conjoncturels, comme le très suivi indice des directeurs d'achat (PMI), ont marqué un net rebond en mai.

CORONAVIRUS: Les crédits d'urgence accordés par la Confédération pour aider les entreprises en mal de liquidités ont été peu utilisés, soulignant la résilience des sociétés helvétiques face à la crise économique engendrée par la pandémie de coronavirus, a indiqué Credit Suisse. Sur les 40 milliards de francs débloqués fin mars par la Confédération, seuls 14 milliards ont fait l'objet d'une demande par des entreprises. Sur ce dernier montant, moins de 30% ont été effectivement utilisés par les sociétés, a estimé Claude Maurer.

POLITIQUE MONÉTAIRE: La Banque nationale suisse (BNS), qui doit dévoiler jeudi sa décision de politique monétaire, devrait laisser ses taux directeurs inchangés, ont estimé les économistes de Credit Suisse. Après la décision mercredi dernier de la Réserve fédérale américaine (Fed) de laisser ses taux d'intérêt au plus bas pour un bon moment, les autres banques centrales devraient faire de même au moins jusqu'à fin 2022, a estimé l'économiste en chef de Credit Suisse, Oliver Adler, lors d'une conférence de presse à Zurich.

TOURISME: La parahôtellerie suisse continue de séduire les touristes. L'an dernier, ce secteur à comptabilisé au total 16,7 millions de nuitées, soit une légère hausse de 0,7% au regard de 2018, en dépit d'une demande en repli pour les logements de vacances ainsi qu'au niveau des hôtes étrangers, lesquels ont généré un peu moins du tiers des séjours. Représentant pas moins de 68,6% de la demande, les hôtes venus de Suisse ont généré 11,4 millions de nuitées, soit une croissance de 2,4%, indique l'Office fédéral de la statistique (OFS). Du côté de la clientèle étrangère, le repli s'est inscrit à 2,8% à 5,2 millions d'unités.

TOURISME: Les affaires d'Orascom Development Holding (DH) ont pâti au premier trimestre de la fermeture des hôtels consécutives aux mesures de confinement contre la pandémie de Covid-19. Le développeur et exploitant de destinations de vacances a vu ses marges s'effriter et creusé ses déficits. Entre janvier et mars, la perte nette après minoritaires a atteint 4,9 millions de francs, à comparer au -1,9 million du premier trimestre 2019.

CORONAVIRUS: Tous les commerces sont autorisés à rouvrir en Angleterre lundi. C'est une nouvelle étape du déconfinement au Royaume-Uni, qui est cruciale pour l'économie du pays durement touchée par la pandémie de nouveau coronavirus. Seuls les magasins jugés "essentiels" comme les commerces alimentaires et les pharmacies sont restés ouverts pendant le confinement, décrété fin mars pour lutter contre la pandémie.

INFLATION: L'Italie a enregistré une baisse des prix de 0,2% en mai pour la première fois depuis octobre 2016, a indiqué lundi l'Institut national des statistiques. Cette baisse de 0,2% des prix est aussi bien sur un mois que sur un an, a ajouté l'Istat en précisant qu'elle est due essentiellement à la baisse des prix des produits énergétiques.

CORONAVIRUS: La principale organisation patronale italienne tire la sonnette d'alarme. Elle demande des réformes sérieuses ainsi qu'un plan en faveur des entreprises, car elle estime que beaucoup risquent la faillite après la crise du coronavirus.

CONJONCTURE: Les ventes de détail en Chine ont ralenti leur baisse en mai sur un an à -2,8%, après leur plongeon du début d'année lié à la pandémie de coronavirus, a annoncé lundi le Bureau national des statistiques. La production industrielle de l'atelier du monde, qui s'était contractée de 13,5% sur les deux premiers mois de l'année, a elle aussi poursuivi son redressement en mai, à +4,4%, après un gain de 3,9% en avril.