Gazenergie

Les pays pétroliers promettent de réduire leur production

Zürich, 08.08.2017

 

Plusieurs pays pétroliers, membres ou non de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), ont achevé mardi une réunion technique à Abou Dhabi. Au cours de cette rencontre, ils ont promis de respecter des réductions de leur production pour stimuler une remontée des prix, selon un communiqué du cartel pétrolier.

"La session tenue à Abou Dhabi, avant la présidence des Emirats arabes unis de l'Opep en 2018, a signalé l'engagement fort et ferme des pays (participants) à appliquer les ajustements de production des pays membres de l'Opep et des pays non membres", souligne le texte. Tenue à la demande du comité ministériel de l'Opep chargé de surveiller le respect de l'accord de réduction de la production, la réunion a donné lieu à de nombreuses consultations, selon l'organisation.

L'Opep et d'autres pays partenaires ont décidé fin 2016 de réduire leurs extractions jusqu'en mars 2018 pour limiter l'offre sur le marché mondial et tenter de redresser les prix du baril.

Les Emirats arabes unis, l'Irak, le Kazakhstan et la Malaisie ont exprimé, durant la réunion d'Abou Dhabi, leur volonté de coopérer dans les mois qui viennent avec les instances de surveillance pour atteindre l'objectif d'un "respect total" de l'accord, selon le communiqué de l'Opep.

Doutes et baisse des prix

La réunion extraordinaire d'Abou Dhabi a été présidée par le Koweït et la Russie. Elle s'est tenue en présence notamment de l'Arabie saoudite, premier exportateur mondial d'or noir. Ses conclusions seront présentées lors d'une réunion technique prévue pour le 21 août à Vienne, siège de l'Opep.

En attendant l'issue de cette réunion, les cours du pétrole new-yorkais se sont légèrement repliés. Ils peinent toujours à se rapprocher du seuil des 50 dollars (48,33 francs). Pour la première fois depuis mai, le baril a fait une incursion, la semaine dernière, au-dessus de la barre symbolique des 50 dollars.

La production de certains pays représentés à la réunion d'Abou Dhabi a dépassé les objectifs fixés au cours des derniers mois, laissant émerger des doutes sur la capacité de l'Opep à parvenir à ses fins d'une réduction de la production.