Gazenergie

Leclanché, surendettée, obtient un nouveau coup de pouce

Zürich, 19.11.2018

 

Leclanché convoque une assemblée générale extraordinaire le 11 décembre à Yverdon pour décider d'un refinancement. L'actionnaire principal Fefam propose de convertir 54,7 millions de francs de dette en actions, via une augmentation de capital, a annoncé lundi le fournisseur vaudois de solutions de stockage d'énergie.

La mesure est "nécessaire pour réduire le risque de liquidation involontaire de la société (par exemple via une faillite ou autre) ainsi que pour "stabiliser le bilan", précise le communiqué. Ce dernier évoque un flux de trésorerie négatif et un surendettement à hauteur de 27 millions de francs au 30 septembre.

"Il est faux de considérer que l'heure est grave. Cette conversion de la dette et cette augmentation de capital sont au contraire plutôt de bonnes nouvelles", a déclaré à AWP un porte-parole de l'entreprise.

Le but est d'améliorer la situation financière de l'entreprise et d'apporter davantage de flexibilité pour le financement et la levée de capitaux à l'avenir.

Nouveau président

Le porte-parole précise que le portefeuille de produits est "rempli", que les capacités de Leclanché sont utilisées à plein et que la situation n'a pas changé par rapport aux nouvelles publiées cet été.

Leclanché avait annoncé récemment avoir consolidé sa dette auprès de Fefam, qui avait racheté à des tiers divers prêts accordés à la société. Cette opération avait permis de simplifier la structure de la dette.

Leclanché avait déjà lancé plusieurs mesures de refinancement et restructurations ces dernières années, sans pouvoir éliminer le surendettement.

Cet été, la société avait annoncé repartir sur d'importants projets de développement, avec pour objectif de porter son chiffre d'affaires à 120-130 millions de francs (le point d'équilibre) d'ici 2020 et un retour dans les chiffres noirs la même année, après plusieurs années de forte contraction de son activité. Les ventes n'avaient pas dépassé 18 millions en 2017. Le lancement d'une co-entreprise en Inde a notamment été dévoilé en juin, dans la foulée d'une facilité de paiement de 50 millions de francs octroyée par Fefam.

La société annonce par ailleurs lundi le départ de Jim Atack de la présidence du conseil d'administration, après cinq années passées à ce poste, au terme de l'assemblée. David Anthony Ishag, directeur général (CEO) de Golden Partner, conseiller de Fefam et citoyen britannique, doit lui succéder.

A la clôture de la Bourse suisse, l'action Leclanché a abandonné 2,9% à 1,9 franc, alors que l'indice élargi SPI a perdu 1,2%.