Gazenergie

Le SMI a entamé la semaine du bon pied à la Bourse suisse

Zürich, 11.09.2017

 

La Bourse suisse a fini sur une note positive lundi, malgré les incertitudes liées aux dégâts provoqués par l'ouragan Irma et la réaction de la Corée du Nord à une nouvelle volée de sanctions internationales. Le SMI s'est approché de la barre des 9000 points.

Le SMI a terminé sur un gain de 0,79% à 8982,23 points, tout près du plus haut du jour (8984,38) et avec un plus bas à 8925,49. Le SLI a gagné 1,21% à 1438,62 points et le SPI 0,83% à 10'260,20 points. Sur les trente valeurs vedettes, 28 ont progressé et deux reculé.

Après un weekend calme, la situation pourrait de nouveau devenir explosive en Corée du Nord, ont averti les analystes de CMC Markets. Le Conseil de sécurité de l'ONU est en effet sommé d'adopter lundi de nouvelles sanctions drastiques contre Pyongyang - incluant un embargo pétrolier "progressif" -, à l'initiative de Washington qui a cependant dû composer avec Moscou et Pékin.

La Corée du Nord a averti que les Etats-Unis paieront le "prix" en cas d'aboutissement du projet de résolution américain au Conseil de sécurité.

Les investisseurs surveillaient également les conséquences de l'ouragan Irma, qui a ravagé les Caraïbes et une partie de la Floride. D'après les calculs du cabinet Air Worldwide, le total des dommages assurés devrait se situer entre 20 et 65 milliards de dollars (18,9 à 61,4 milliards de francs) aux Etats-Unis et certaines îles des Caraïbes, dont 15 à 50 milliards pour le territoire américain.

Chemins croisés pour Roche et Novartis

Les deux géants pharmaceutiques Novartis (+0,5%) et Roche (-1,3%) ont retenu l'attention.

Le premier a revendiqué un succès d'étape en étude de phase III sur une combinaison de Tafinlar et Mekinist chez les patients opérés du mélanome avec mutation BRAF V600. Le second a par contre essuyé un échec partiel en étude de phase III sur l'efficacité et la tolérabilité du Zelboraf en traitement adjuvant du mélanome avec mutation BRAF V600.

Vendredi, Roche avait déjà reconnu ne pas avoir atteint le critère primaire d'une étude de phase III sur le lampalizumab contre une forme avancée de dégénérescence maculaire liée à l'âge. Goldman Sachs, Deutsche Bank et Kepler Chevreux ont abaissé dans la foulée l'objectif de cours du bon de jouissance.

Le troisième poids lourd Nestlé (+0,9%) a bénéficié de rumeurs quant à un éventuel intérêt de sa part pour les produits sans ordonnance mis en vente par Merck.

Assureurs en verve

Dans le haut du tableau, on trouve les assurances Swiss Re (+4,3%), Zurich Insurance (+2,6%), Swiss Life (+2,3%) et Bâloise (+2,4%). Le réassureur zurichois s'attend à ce que les prix se stabilisent dans l'assurance dommage après les dégâts occasionnés par les récents ouragans. Irma a été rétrogradé en tempête tropicale, même si la force de ses rafales de vent reste proche de celle d'un ouragan.

Aux bancaires, Credit Suisse (+2,4%) a fini dans le trio de tête. UBS a gagné 1,4% et Julius Baer 1,5%. Partners Group (+2,4%) a profité d'une augmentation d'objectif de cours par Kepler Cheuvreux.

Credit Suisse a relevé sa recommandation pour l'action SGS (+1,6%) à "outperform" de "neutral" et a nettement relevé l'objectif de cours. La dynamique positive au niveau de la croissance organique et de la marge d'exploitation devrait se prolonger au semestre en cours, en raison de l'embellie observée dans l'industrie pétrolière et gazière ainsi que d'une base de comparaison favorable, a commenté l'analyste.

A part Roche, la volatile Aryzta (-0,4%) est l'autre perdant du jour.

Logitech progresse

Sur le marché élargi, Santhera (+2,2%) a obtenu au Royaume-Uni le droit d'introduire le Raxone dans un programme d'accès anticipé pour le traitement de patients souffrant de myopathie de Duchenne.

Evolva (+4,8%) a été chargé par le Centre américain de contrôle et de prévention des maladies (CDC) de développer de nouvelles solutions de protection contre les maladies transmises par les moustiques. Le contrat prévoit une somme de 8,4 millions de dollars pour le chimiste rhénan.

Parmi les autres progressions notables du SPI on relève aussi Edisun (+5,0%) et Logitech (+3,8%). A l'inverse Perfect Holding a chuté de 25%, Myriad de 4,7% et Schlatter de 4,1%.