Gazenergie

Le président du conseil de l'IFSN démissionne après six mois

Zürich, 24.06.2020

 

Le président du conseil de l'Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN), Martin Zimmermann, va quitter son poste à la fin juin, six mois après son entrée en fonctions, annonce mercredi l'IFSN. Ce départ est dû aux accusations concernant son indépendance.

Le portail alémanique Infosperber a récemment révélé que M. Zimmermann était membre de la Société suisse des experts nucléaires SGK et du Forum nucléaire lorsqu'il a été nommé au conseil de l'IFSN en 2017. Il l'est resté quand il a été élu à la vice-présidence et n'a démissionné qu'à son accession à la présidence le 1er janvier.

"Il est très important pour moi de protéger la crédibilité de l'IFSN", a déclaré Martin Zimmermann, cité dans un communiqué de l'autorité de surveillance pour la sécurité et la sûreté des installations nucléaires.

"Déjà ce qui est susceptible de mettre en doute l'impartialité peut avoir un effet préjudiciable sur l'IFSN", a-t-il ajouté. Martin Zimmermann souligne qu'il a rempli l'ensemble des exigences légales posées au mandat, tant en termes d'expertise professionnelle que d'indépendance.

Le conseil de l'IFSN est l'organe de contrôle stratégique et interne de l'autorité de surveillance. Il n'a aucune influence sur les activités opérationnelles de l'IFSN, précise le communiqué. Les décisions techniques concernant la surveillance des installations nucléaires sont prises uniquement par la direction de l'IFSN.