Gazenergie

Le parlement zurichois veut une décarbonisation du canton

Zürich, 29.06.2020

 

Le parlement zurichois souhaite que le canton renonce totalement aux énergies fossiles. Une motion des Verts a été acceptée lundi par 100 voix contre 71. Le gouvernement a deux ans pour présenter une feuille de route contraignante.

Ce plan de mesures doit notamment inclure la manière dont le canton de Zurich entend parvenir à une élimination complète des énergies fossiles. Ce plan directeur doit devenir le coeur de la politique climatique cantonale.

Des mesures concrètes pour une décarbonisation ont fait défaut jusqu'à présent, a expliqué le député des Verts Thomas Forrer, lors d'une séance du parlement entièrement consacrée au climat. C'est lui qui a soumis cette motion il y a deux ans avec Martin Neukomm (Verts), aujourd'hui chef du département cantonal des travaux publics.

Motion superflue pour l'UDC

L'UDC et le PLR se sont opposés à la motion. Pour l'UDC, elle est superflue. Ce plan directeur est déjà appliqué dans tous les secteurs de la société, a affirmé le député UDC Ueli Bamert, directeur de l'association nationale des négociants en combustibles Swissoil.

La part de la Suisse dans les émissions totales de CO2 est "insignifiante", en particulier celles du canton de Zurich, a poursuivi Ueli Bamert. Cette motion n'est rien d'autre qu'un programme de création d'emplois dans l'administration, "un autre chapitre d'une politique symbolique inefficace".

Le PLR soutient l'idée de la décarbonisation, mais il s'est opposé à la motion parce qu'un tel plan de mesures est déjà en cours d'élaboration dans le cadre du programme de législature de l'exécutif. "Nous sommes convaincus que le gouvernement fait du bon travail en ce moment".

Stratégie en cours de planification

Martin Neukomm est du même avis. "Nous planifions déjà une stratégie climatique à long terme", a-t-il déclaré. Elle sera présentée à la fin de l'année. "Nous sommes sur la bonne voie". C'est pourquoi cette motion n'est pas nécessaire. La transmission de la motion au gouvernement a surtout une signification symbolique.

Le parlement a aussi transmis au gouvernement une motion demandant une révision de la loi sur les constructions pour favoriser la présence d'arbres et de vent dans les villes du canton. L'objectif est de mieux lutter contre les fortes chaleurs estivales.

Une majorité du parlement estime par ailleurs que les objectifs actuels du canton en matière de réduction des émissions de CO2 sont trop faibles. Elle demande que le canton s'aligne sur l'objectif de l'Accord de Paris.

4,5 tonnes de CO2 par habitant

La loi cantonale sur l'énergie stipule que les émissions de CO2 par habitant doivent être réduites à 2,2 tonnes par année d'ici 2050. Actuellement, elles sont de 4,5 tonnes par habitant. L'initiative parlementaire des Verts, acceptée par 113 voix, demande qu'elles soient réduites à 2 tonnes d'ici 2030 et à zéro d'ici à 2050.

Il fallait 60 voix pour que l'initiative soit acceptée. Elle est transmise à la commission parlementaire compétente. Le parlement devra ensuite se prononcer.