Gazenergie

Le parc à sculptures Bex & Arts ouvre lundi

Zürich, 16.06.2020

 

Bex & Arts, triennale de sculpture contemporaine en plein air, sera ouvert au public dès lundi. Trente-quatre artistes ont été invités à explorer la thématique de l"Industria". Leurs oeuvres inédites sont à découvrir au parc de Szilassy jusqu'au 18 octobre.

"Industria", le thème de cette édition 2020 est lié à la ville de Bex en tant que lieu historique d’exploitation du sel, de productrice de vin et de gypse. Ce terme polysémique caractérise depuis le 18e siècle "l’habilité à produire", ce pour toute forme d'activité, y compris artistique, expliquent les organisateurs mardi dans leur dossier de presse.

L'Industria forme notamment l’essence des premières avant-gardes en architecture, en art et en design, telles que le Bauhaus. La volonté de nouer des liens étroits entre art, société et économie est aujourd'hui particulièrement d’actualité, alors que se déroule la transition entre société industrielle et société numérique.

Différentes approches

Les 34 artistes, actifs dans la sculpture monumentale, dans l’installation et le Land art, ont été invités à exploiter ce thème selon divers angles d’approche et à créer une oeuvre inédite pour la triennale, en tenant compte de la situation unique du parc de Szilassy.

L'ambition est aussi de marier des artistes avec des degrés d'expression fort différents, des hommes et des femmes, des générations et des régions diverses. C'est aussi le début d'un Bex & Art qui s'internationalise, a relevé Catherine Bolle, directrice artistique.

S'ouvrir au monde

Lancé en février, le projet "Bex & Art s’ouvre au monde" fera en effet venir lors de chaque édition un artiste extra-européen. En 2020, c’est le sculpteur chinois Zhongying Shi qui a été invité ainsi que deux artistes allemands, Marcus Gaudoin et Anja Luithle, résidant à Tuttlingen, ville jumelée à la commune de Bex.

En raison de la pandémie, Zhongying Shi n’a pas pu venir à Bex ni même faire venir son oeuvre. Une photographie de la sculpture, prise dans l’atelier de l’artiste en Chine, est exposée dans le parc à sculptures. L’oeuvre a finalement été installée dans les jardins de l’ambassade de Suisse à Pékin.

Suffisamment vaste

La Fondation Bex & Arts a décidé de maintenir son édition 2020, tout en respectant les mesures d’hygiène et de conduite établies par l’OFSP et en accord avec les autorités cantonales, rappelle-t-elle. Sur quelque huit hectares, le parc de Szilassy à Bex est suffisamment grand pour éviter les rassemblements de foule,

L'ouverture de l'exposition était initialement prévue le 6 juin. Elle a été reportée à dimanche où se déroulera un vernissage virtuel. Les personnes invitées recevront un lien informatique permettant d’assister à cet événement. La vidéo sera mise en ligne sur le site internet de Bex & Arts afin d’être accessible par tous dès l’ouverture de l’exposition.

Des commentaires écrits et audio

Une application à télécharger sur smartphone sera mise à disposition des visiteurs afin de les accompagner en leur proposant des commentaires écrits et audio sur les 34 oeuvres présentées. Ces derniers ont été réalisés par des étudiantes en histoire de l’art de l’Université de Lausanne.

La plupart des activités et événements autour de l’exposition sont maintenus dans le strict respect des mesures d’hygiène. Le conseil de fondation a malheureusement dû renoncer à la présence d’un Fablab mobile cette année, malgré son adéquation totale avec le thème "Industria" pour des raisons d’hygiène.

Il s'agit de la 14e triennale de Bex & Arts. Plus de 850 oeuvres ont déjà été créées pour l'occasion. A chaque fois une thématique différente.