Gazenergie

Le futur plan climat fribourgeois comprendra des mesures étoffées

Zürich, 25.06.2020

 

Le Grand Conseil fribourgeois a accepté jeudi un postulat demandant de dresser un inventaire détaillé de mesures de protection du climat en lien avec la mobilité. Le Conseil d'Etat intégrera le catalogue directement dans le futur plan climat cantonal.

Le postulat a été accepté par 72 voix, contre 15 et 5 abstentions. Déposé par les députées verte Christa Mutter et socialiste Julia Senti, il était soutenu par le gouvernement. "Le plan climat devrait être disponible à l'automne pour consultation", a dit le conseiller d'Etat Jean-François Steiert, en charge de l'environnement.

La démarche concerne en particulier la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES). "L'inventaire comportera, pour chaque mesure, des précisions sur le financement, les décisions légales nécessaires et l’agenda de mise en œuvre ainsi qu’une estimation de l’impact climatique", selon le texte.

Diminuer la motorisation

Les postulantes partent du constat que la mobilité est l’une des principales causes d’émission de GES. "Et le canton de Fribourg, avec un taux de motorisation record en comparaison intercantonale et une part modale des transports publics inférieure à la moyenne nationale, contribue au problème."

L’étude devra notamment porter sur la promotion des transports publics et des transports non motorisés, sur les moyens à mettre en œuvre dans le canton. L'idée consiste notamment à rendre les transports publics plus attrayants pour les jeunes et de réduire le niveau global de motorisation (véhicules à essence et diesel).

Le canton de Fribourg a déjà engagé de nombreuses mesures en lien avec les éléments mentionnés dans le postulat, a rappelé Jean-François Steiert, ou alors elles sont en passe de l'être. D’autres aspects visant à diminuer les GES seront intégrées au futur plan climat, selon le Conseil d'Etat.