Gazenergie

Le climat évolue trop rapidement pour les arbres

Zürich, 10.08.2017

 

Si le climat évolue aussi rapidement qu'actuellement, le patrimoine génétique des arbres ne peut pas s'adapter assez rapidement au climat plus chaud et plus sec attendu. Conséquence: les gènes des arbres ne sont plus adaptés à leur environnement local.

Pour étudier ce risque, les chercheurs ont installé deux pépinières, l'une près du WSL à Birmensdorf (ZH), l'autre au-dessus de Matzendorf (SO). Sur environ 16'000 jeunes plants, ils ont étudié les descendants de 92 populations d'épicéas, 90 de sapins blancs et 77 de hêtres en provenance de toutes les régions de Suisse.

Les populations étaient originaires de régions plus ou moins chaudes et plus ou moins humides. Concrètement, les scientifiques ont examiné la croissance des jeunes arbres, le moment de l'éclosion des bourgeons au printemps ainsi que l'arrêt de la croissance à la fin de l'été (épicéa et sapin blanc) ou encore la coloration des feuilles à l'automne (hêtre).

Si les populations présentent de grandes différences pour ces caractéristiques importantes, et si celles-ci dépendent du climat du lieu d'origine, cela signifie une très forte adaptation locale et donc un risque élevé pour l'essence de ne plus être adaptée de manière optimale localement en raison des changements climatiques.

Les chercheurs ont effectué cette étude dans le cadre du Programme de recherche "Forêts et changements climatiques" de l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) et du WSL.