Gazenergie

L'Arabie saoudite va créer une société de divertissements

Zürich, 20.09.2017

 

Le fonds souverain de l'Arabie saoudite va créer une société d'investissement de 10 milliards de riyals saoudiens (2,6 milliards de francs) dans le secteur du divertissement, a rapporté mercredi un média d'Etat. Le royaume ultraconservateur s'ouvre aux activités des loisirs.

Le pays cherche à ouvrir des centaines de centres de loisirs dans le cadre de son plan "Vision 2030" visant à réduire sa dépendance du pétrole.

"Le Fonds d'investissement public est en train de lancer une nouvelle société qui sera sa branche d'investissement dans le secteur du divertissement", a indiqué l'agence officielle SPA.

"L'entreprise, qui aura un capital initial de 10 milliards de riyals saoudiens, est appelée à avoir une politique d'investissement active dans divers domaines du secteur du divertissement", a ajouté l'agence.

Elle devrait investir notamment dans une série de projets, y compris un complexe de divertissement qui sera lancé d'ici 2019, avec comme objectif de créer plus de 22'000 emplois d'ici 2030, selon la SPA.

Chute des prix du brut

Le plan "Vision 2030", ambitieux programme de diversification économique dévoilé en 2016, est porté par le jeune prince héritier Mohammed ben Salmane (32 ans), fils du roi Salmane.

La plus grande économie arabe souffre d'une baisse brutale de ses revenus pétroliers depuis la chute des prix du brut à la mi-2014, ce qui a obligé Riyad à réduire des subventions et à retarder de grands projets.

L'alcool, les cinémas et les théâtres sont actuellement interdits dans ce royaume qui applique une version rigoriste de l'islam. Mais des spectacles musicaux ont été organisés dans le pays ces derniers mois.