Gazenergie

La Corée du Nord semble préparer de nouveaux tirs de missiles

Zürich, 04.09.2017

 

La Corée du Nord semble avoir entamé des préparatifs en vue de nouveaux tirs de missiles balistiques, a déclaré lundi un responsable du ministère sud-coréen de la Défense. Ce pourrait être un engin balistique intercontinental (ICBM).

"Nous voyons des signes qu'il pourrait y avoir de nouveaux tirs de missiles balistiques. Nous nous attendons aussi à ce que la Corée du Nord tire un missile balistique intercontinental", a précisé Chang Kyung-soo devant le Parlement.

Le responsable du ministère de la Défense était invité à répondre aux questions des députés sur le sixième - et plus important à ce jour - essai nucléaire effectué dimanche par le régime de Pyongyang. Ce test était d'une puissance estimée à 50 kilotonnes, a déclaré de son côté un haut responsable du ministère de la Défense lors d'une réunion d'urgence du Parlement.

Cette quantité d'énergie signifierait que l'essai était cinq fois plus puissant que le cinquième test nucléaire mené par la Corée du Nord en septembre 2016. Il représente aussi plus de trois fois la bombe américaine qui a ravagé Hiroshima en 1945.

Déploiement anti-missiles

L'armée sud-coréenne a pour sa part procédé lundi à un exercice de tir de missiles. Elle a aussi annoncé le déploiement temporaire de quatre batteries supplémentaires du système antimissiles américain THAAD en réponse à l'essai nucléaire effectué la veille par la Corée du Nord.

Le président sud-coréen Moon Jae-in a convenu qu'il était nécessaire d'apporter une réponse militaire aux provocations nord-coréennes, annonce le ministère de la Défense dans un communiqué. Il s'était jusque-là montré favorable au dialogue avec Pyongyang.

Les quatre batteries du système THAAD seront installées dès qu'une étude d'impact environnementale sera achevée, ajoute le ministère sans fixer de date. Ce déploiement a jusque-là été vivement critiqué par la Chine. Moon Jae-in s'y était aussi dit opposé avant son élection au printemps.