Gazenergie

La Bourse suisse finit mercredi en légère baisse

Zürich, 06.09.2017

 

La Bourse suisse a terminé en léger repli mercredi. L'indice SMI a clôturé sur un recul de 0,11% par rapport à la veille, à 8859,47 points.

Le SLI a lui lâché 0,13% à 1411,78 points et l'indice élargi SPI 0,16% à 10'107,10 points. Parmi les 30 valeurs vedettes, neuf ont fini du bon côté de la barre, trois à l'équilibre et 18 ont perdu du terrain.

Les marchés affichent toujours une humeur morose face à la crise nord-coréenne, mais également en raison des ouragans, avec la menace que fait planer Irma sur les Caraïbes et la Floride. Cette actualité a plombé les assureurs Zurich Insurance et Swiss Re, qui ont figuré dans le bas du classement.

Les assureurs Zurich Insurance (-0,7%) et Swiss Re (-0,9%) ont dérivé au gré des aléas de la saison des ouragans dans l'Atlantique Nord.

Saison des ouragans

Dans une note, les analystes d'UBS chiffrent les dégâts liés à Harvey à 15 milliards de dollars. Ils articulent également une première estimation des coûts que pourrait engendrer Irma, qu'ils placent à 20 milliards. Non concernés par cette actualité, les assureurs Bâloise (-0,5%) et Swiss Life (-0,4%) s'en sont mieux sortis.

Clariant (-1,8%) a conservé jusqu'à la fin la lanterne rouge. Le chimiste bâlois compte investir moins de 5 millions de francs afin de moderniser deux sites aux Etats-Unis dédiés aux services pétroliers.

Les valeurs bancaires ont toutes fini dans le vert, à l'image d'UBS (+0,3%). La grande banque va reprendre une partie des clients d'Amérique latine affiliés à l'unité de gestion privée du britannique HSBC, qui réoriente ses activités dans cette région. Les deux parties ont trouvé un accord pour ce transfert. Julius Baer (+0,6%) et Credit Suisse (+0,7%) ont fait encore mieux.

SGS en tête

Roche (+0,1%) aussi a renversé la vapeur pour collecter de modestes gains. Le laboratoire rhénan a présenté des résultats positifs pour l'étude de phase III "Alur", consacrée à son médicament Alecensa contre le cancer du poumon. Parmi les autres poids lourds, Novartis a fini pile à l'équilibre et Nestlé (-0,5%) a sérieusement pesé sur l'indice phare de la place zurichoise.

Barclays a relevé l'objectif de cours de Richemont (+0,1%). L'analyste de la banque table sur une forte croissance organique sur les cinq premiers mois de l'exercice en cours, avec un taux à deux chiffres.

SGS (+1,9%) a poursuivi ses emplettes avec le rachat du laboratoire Govmark Testing Services. La société américaine emploie 30 collaborateurs et a réalisé un chiffre d'affaires de plus de 3 millions de dollars en 2016.