Gazenergie

La Bourse suisse clôture en légère baisse

Zürich, 23.08.2017

 

La Bourse suisse a terminé en léger repli mercredi. Wall Street évoluait également dans le rouge. Les intervenants demeurent attentistes avant la réunion à partir de jeudi des banquiers centraux à Jackson Hole aux Etats-Unis.

"Les investisseurs sont bien évidemment nerveux à la veille du début du symposium de Jackson Hole", ont indiqué les analystes de Mirabaud Securities. Selon ces derniers, "les banquiers centraux devront faire preuve d'une certaine retenue au niveau des mots qu'ils vont utiliser pour que cela ne soit pas mal interprété par le marché. En fait, cela devrait s'apparenter à un véritable exercice d'équilibriste".

En zone euro, la croissance de l'activité privée a légèrement progressé en août, selon l'indice PMI de Markit. Aux Etats-Unis, les ventes de maisons neuves ont fortement chuté en juillet. Les stocks de pétrole brut ont quant à eux enregistré une baisse quasi conforme aux attentes la semaine dernière.

Geberit en repli

A la clôture de la place zurichoise, le SMI affichait une modeste baisse de 0,06% à 8958,49 points, grâce à un rebond sur les dernières minutes du négoce. Le SLI a terminé en baisse de 0,15% à 1429,17 points et le SPI a tout juste abandonné 0,09% à 10'218,80 points. Sur les 30 valeurs vedettes, neuf ont fini en progression, quatre à l'équilibre et 17 en recul.

Geberit (-2,2%) a accentué ses pertes en fin de séance. Royal Bank of Canada a abaissé la recommandation du titre à "underperform", après "sector perform", et a réduit l'objectif de cours. L'analyste juge que la prime de valorisation n'est pas justifiée au vu notamment de la croissance organique et des prévisions du groupe de techniques sanitaires.

Julius Baer (-1,6%), Aryzta (-1,3%) et Dufry (-1,0%) sont restés accrochés dans le bas du tableau. Swisscom (-0,4%) a fait les frais de la plainte déposée par l'association de défense des consommateurs alémanique SKS. Elle reproche à l'opérateur historique d'avoir indûment encaissé pendant des années des frais d'itinérance.

Dans le camp des poids lourds, Novartis a cédé 0,1% et Roche 0,04%. Filiale de ce dernier, Chugai a déposé une demande d'homologation au Japon pour le médicament Obinutuzumab. La molécule, développée en collaboration avec le nippon Shinyaku, est utilisée dans le traitement des lymphomes folliculaires. Le médicament serait plus efficace que le traitement conventionnel avec Rituximab.

Nestlé tout juste dans le vert

La troisième grande cotation Nestlé (+0,1%) a par contre clôturé du côté positif de la balance. Des cycliques comme Adecco, Givaudan et Kühne+Nagel ont terminé à l'équilibre.

Vifor (+1,3%) est resté dans le haut du classement sur toute la séance, tout comme Clariant (+0,6%) et Sika (+0,5%) sans information spécifique.

Emmi déçoit

Sur le marché élargi, Emmi (-9,2%) a déçu les analystes avec ses ventes et son bénéfice semestriels ainsi qu'avec un objectif de chiffre d'affaires raboté.

Siegfried (-2,7%) a aussi fait état d'une baisse des ventes plus forte que prévu, mais les marges ont dépassé les attentes. Zur Rose (stable) a publié ses résultats semestriels pour la première fois depuis son entrée en Bourse début juillet. Les ventes ont nettement progressé, mais l'entreprise a subi une perte nette en raison d'éléments exceptionnels.

A l'opposé, Evolva (+2,4%), Swissquote (+2,2%) et Cosmo (+2%) ont enregistré les plus importantes accélérations.