Gazenergie

Japon: la déflation s'est poursuivie en mai (-0,2%)

Zürich, 19.06.2020

 

La baisse des prix à la consommation (hors produits frais) s'est poursuivie au Japon en mai pour un deuxième mois d'affilée, avec un recul de 0,2% sur un an, comme en avril, selon des données officielles publiées vendredi.

Le consensus d'économistes Bloomberg s'attendait à un repli légèrement inférieur (-0,1%).

La baisse est due notamment à l'effondrement des prix du pétrole face à la pandémie mondiale de Covid-19, car en excluant également l'énergie, les prix ont augmenté de 0,4% sur un an.

Les prix énergétiques ont ainsi reculé de 2,2% en mai sur un an, et de 0,6% par rapport à avril, selon les statistiques du ministère des Affaires intérieures.

Le Japon était par ailleurs en état d'urgence entre avril et courant mai pour enrayer la propagation du coronavirus, ce qui a gelé une bonne partie de l'activité économique, sapé la consommation des ménages et fait pression sur les prix.

Les prix à la consommation avaient reculé en avril au Japon pour la première fois depuis fin 2016, ressuscitant ainsi le spectre de la déflation.

Mardi à l'issue de la dernière réunion de politique monétaire de la Banque du Japon (BoJ), son gouverneur Haruhiko Kuroda a de nouveau concédé que la dynamique des prix était perdue pour le moment, sous l'effet de la pandémie et de la chute des prix du pétrole.

La BoJ estime cependant que cette tendance déflationniste est passagère, et que les prix repartiront à la hausse avec la reprise économique, laquelle s'annonce toutefois lente.

M. Kuroda a jugé improbable que la BoJ soit en mesure de relever son taux directeur, actuellement fixé à -0,1%, avant 2023.