Gazenergie

Italie: le chiffre d'affaires de l'industrie repart en mai

Zürich, 17.07.2020

 

Le chiffre d'affaires de l'industrie a rebondi en mai en Italie, avec une hausse de 41,9% sur un mois, après la chute vertigineuse subie en avril en raison des mesures de confinement prises pour endiguer l'épidémie de coronavirus, a indiqué vendredi l'Istat.

Par rapport à mai 2019, il reste néanmoins en retrait de 25,9%, alors que l'impact de la pandémie sur l'économie se prolonge, a précisé l'Institut national des statistiques dans un communiqué.

Dans le secteur manufacturier, l'industrie pharmaceutique enregistre la plus faible baisse de chiffre d'affaires par rapport à mai 2019, à -5,1%, suivie des produits alimentaires (-5,8%). Les chutes dans les autres secteurs sont beaucoup plus brutales: -53% pour le raffinage du pétrole et -43,7% pour les moyens de transport par exemple.

Les commandes à l'industrie ont, quant à elles, rebondi de 42,2% sur un mois, mais affichent une baisse de 34,7% sur un an.

"Le chiffre d'affaires de l'industrie en mai ressent positivement l'atténuation progressive des mesures de fermeture liées à l'urgence sanitaire et enregistre une forte croissance sur un mois dans les principaux secteurs de l'industrie", a commenté l'Istat dans son communiqué.

"Néanmoins, la perte par rapport à il y a un an reste très importante", tant pour le chiffre d'affaires que les nouvelles commandes, a-t-il noté. Le mois d'avril avait été marqué par les plus mauvais résultats --aussi bien pour les commandes que pour le chiffre d'affaires, et tant sur un mois que un an-- enregistrés depuis le début des statistiques en janvier 2000.

Les Italiens ont été confinés à partir du 10 mars en raison de l'épidémie et, à partir du 22 mars, toutes les activités productives jugées non indispensables ont dû être stoppées. Depuis fin avril, les entreprises ont peu à peu repris leurs activités, mais le choc sur l'économie italienne, la troisième de la zone euro, sera sévère, avec une chute du PIB estimée cette année entre 9% et 14% en fonction des scénarios et des experts.