Gazenergie

Immatriculations de voitures neuves: le diesel se stabilise

Zürich, 03.12.2018

 

La chute du diesel dans les immatriculations de voitures neuves en Suisse s'est stabilisée. Au total, les moteurs diesel équipent 30% des voitures immatriculées pour la première fois au mois de novembre, selon les chiffres de la faîtière Auto Suisse publiés lundi.

"La tendance est clairement à la hausse, même si les plus hauts niveaux de quelque 39% sont encore inatteignables", souligne la faîtière.

En tout, 24'103 voitures ont été immatriculées en novembre, un chiffre en repli de 9,9% sur un an. Parmi celles-ci, 7241 unités étaient munies d'un moteur diesel. Sur les onze premiers mois de l'année, la part de marché des diesels s'élève à 29,9%.

"Les expériences des derniers mois ont montré que trois quarts des anciens propriétaires de véhicules diesel optent aujourd'hui pour une voiture essence et que seul un quart achète un véhicule hybride, électrique ou à gaz", explique Christoph Wolnik, porte-parole d'Auto Suisse.

Or, les moteurs diesel modernes émettent environ 15% de CO2 en moins qu'une voiture essence comparable. Pour cette raison, une part minimum de véhicules diesel est nécessaire pour respecter les directives plus sévères en matière de CO2 dès 2020, selon Auto-Suisse.

Par ailleurs, les propulsions alternatives ont gagné du terrain sur les onze premiers mois, avec 19'032 voitures de tourisme de ce type mises en circulation. La part du marché après onze mois est passé à 7,0%, après 5,6% l'année dernière.