Gazenergie

Gurit accroît sa rentabilité malgré un chiffre d'affaires en recul

Zürich, 18.08.2017

 

Le spécialiste st-gallois des matériaux composites Gurit a dégagé un bénéfice net en hausse de 8,6% au premier semestre 2017 à 15,3 millions de francs, malgré des ventes en repli. Le chiffre d'affaires a diminué de 3,9% pour s'inscrire à 175,2 millions.

Exprimées en monnaies locales, les ventes affichent une baisse limitée à 0,5%, a indiqué vendredi dans un communiqué l'entreprise de Wattwil (SG). Le recul est qualifié de temporaire par la direction de Gurit, alors que les différents marchés cibles ont évolué de façon contrastée.

Le groupe estime avoir accompli au cours des six mois écoulés des progrès dans la mise en oeuvre de sa stratégie, tout en parvenant à améliorer sa rentabilité.

Sur le plan opérationnel, le bénéfice avant intérêts et impôts (EBIT) a ainsi augmenté de 11% (+13,2% en monnaies locales) sur un an à 21,2 millions de francs. Gurit a dépassé les prévisions des analystes du point de vue de la rentabilité mais les a manquées au niveau du chiffre d'affaires.

Repli dans l'éolien

La baisse des ventes est principalement à mettre sur le compte du segment matériaux composites, principalement dans l'éolien. Le chiffre d'affaires dans les matériaux composites s'est replié de 4,6% à 129,7 millions de francs.

Les revenus se sont contractés de 5,9% dans l'énergie éolienne, freinés par une demande plus faible en Inde. Les autres matériaux, notamment dans les secteurs naval, industriel et automobile, ont enregistré des ventes en baisse de 3,1%.

Prévisions confirmées

Le segment des composants composites, nettement plus petit, a en revanche vu son chiffre d'affaires augmenter de 4,3% à 9,8 millions de francs. Quant à la division d'outillage (Tooling), elle a inscrit un recul de 3,3% à 35,6 millions.

Pour l'ensemble de l'exercice 2017, Gurit confirme s'attendre à un taux de croissance à un chiffre dans le bas de la fourchette (entre 1 et 5%) de ses ventes. La prévision se fonde toutefois sur une reprise du marché de l'éolien en Inde au 4e trimestre.

Les résultats semestriels du fabricant de matériaux composites ont été accueillis de manière mitigée. Le résultat opérationnel et le bénéfice ont profité du bon mix de produits, commente la Banque cantonale de Zurich (BCZ).

Reprise dans l'automobile

Baader Helvea souligne pour sa part le rôle joué par la reprise sur le segment automobile, mais note au passage que le prix élevé du titre indique que la performance était anticipée par le marché.

A 12,1%, la marge opérationnelle au premier semestre s'inscrit bien au-dessus des prévisions de Gurit, qui cible une fourchette de 8 à 10% pour l'ensemble de l'année. Pour cette raison, la BCZ juge les objectifs peu ambitieux.