Gazenergie

Fribourg: modeste microbrasserie envisagée sur l'ex-site Cardinal

Zürich, 06.09.2017

 

L'ancien site de Cardinal à Fribourg pourrait à nouveau accueillir une activité brassicole, mais dans des proportions modestes et non industrielles. Les responsables de Bluefactory, le quartier d'innovation qui occupe les lieux, songent à y installer une microbrasserie ou une brasserie-restaurant.

En 2011, la direction du groupe argovien Feldschlösschen cessait la production de Cardinal à Fribourg et abandonnait le site. En juillet dernier, les députés socialistes David Bonny et Nicolas Repond ont donc été étonnés d'entendre parler d'un retour d'une production de bière et ils ont interrogé le Conseil d'Etat à ce sujet.

Ce projet est né dans le cadre de la rénovation de l'ancienne halle d'embouteillage (la "Halle grise"), explique le Conseil d'Etat dans sa réponse écrite aux députés. La société qui exploite le quartier d'innovation (dont le Canton et la Ville sont actionnaires) va la transformer pour faire place à des laboratoires et à des bureaux. Mais elle souhaite aussi y implanter des lieux de rencontre.

Patrimoine et durabilité

Et elle a trouvé intéressant de prévoir une microbrasserie pour relier le site au patrimoine. "Il ne s'agit pas de lancer un nouveau produit grand public, mais plutôt d'offrir aux résidents du quartier et à la population un outil pour l'échange et le partage des idées, en leur permettant accessoirement de consommer local."

Les députés s'inquiètent du respect du concept Zéro carbone attaché à Bluefactory. Le gouvernement cantonal répond que l'évolution des procédés de production brassicole permet de développer une microbrasserie en adéquation avec ce concept.

La production sera dédiée à la consommation propre, et en aucun cas à des volumes industriels, mais à ceux d'un établissement public ou d'un restaurant d'entreprise. L'installation serait alimentée entièrement par des sources d'énergie renouvelables.

Le Conseil d'Etat relève aussi que le site abrite des plateformes technologiques qui couvrent largement les multiples domaines scientifiques qui jouent un rôle dans le domaine brassicole. Il cite la génétique des plantes et des micro-organismes, la biologie moléculaire, la microbiologie, la chimie minérale, organique et analytique, ainsi que le génie des procédés en chimie et biochimie.

Soumis à Feldschlösschen

Des discussions sont en cours avec Feldschlösschen. Ce dernier avait imposé des conditions quand il avait vendu le site. En cas d’exploitation d’un bar ou d'un restaurant, Bluefactory doit y vendre exclusivement des produits du groupe argovien. Cette obligation prend fin après 5 ans d'exploitation.

De plus, l'exploitant doit obtenir l'aval de Feldschlösschen pour toute nouvelle activité brassicole. Cette obligation prend fin 25 ans après la signature du contrat de vente, mais n’exclut pas un partenariat avec d’autres acteurs pour exploiter une microbrasserie sur le site, précise le Conseil d'Etat.

De plus, en cas d’un départ anticipé de Feldschlösschen et avec son accord, cette microbrasserie pourrait potentiellement être ouverte à plusieurs brasseurs de la place, dit l'exécutif cantonal.