Gazenergie

France: profits en recul pour les sociétés du CAC40 au 1er semestre

Zürich, 12.09.2018

 

Les bénéfices des entreprises du CAC 40 ont reculé de plus de 8% au premier semestre de l'année 2018 par rapport à la même période un an plus tôt. Près de la moitié des sociétés ont accusé une baisse de leurs profits.

Au total, les 40 sociétés de l'indice ont dégagé 48,2 milliards d'euros (54,4 milliards de francs) de bénéfices nets contre 52,7 milliards d'euros l'an dernier à la même période, selon un décompte effectué par l'AFP.

Seize d'entre elles affichent ainsi de moins bons résultats que l'an dernier, la palme revenant à Carrefour, seul groupe à enregistrer une perte nette (-861 millions d'euros), miné par les coûts de son plan de transformation annoncé en début d'année.

Le chiffre d'affaires cumulé des quarante entreprises progresse en revanche de 2,45% à 655,7 milliards d'euros.

Le géant pétrolier Total domine le classement des profits avec 5,25 milliards d'euros de bénéfice net enregistré au premier semestre (+16,3%).

BNP Paribas (3,96 milliards, -7,7%) et le spécialiste du luxe LVMH (3 milliards, +41,7%) complètent le podium.

Toutes les valeurs du luxe affichent de bons résultats: outre LVMH, L'Oréal (+11,7%) et Kering qui a vendu plusieurs filiales dont Puma voient aussi leurs bénéfices grimper. Au total ces trois sociétés enregistrent un bénéfice cumulé de plus de 7,6 milliards d'euros, soit un bond de 52%.

La plus forte progression revient pour ce semestre à AccorHotels, avec un bénéfice de 2,2 milliards d'euros contre 77 millions d'euros un an plus tôt, grâce à la cession du pôle immobilier AccorInvest.

Dans les autres secteurs, les résultats sont plus contrastés.

Les banques Société Générale (+11,1%) et Crédit Agricole (+4,4%) enregistrent des bénéfices en hausse tandis que BNP voit le sien diminuer tout comme l'assureur Axa (-14,4%). Le secteur financier reste néanmoins l'un des moteurs du CAC 40 avec 11 milliards d'euros de profits enregistrés, un cinquième du total de l'indice.

Dans le secteur automobile, Peugeot (+17,91%) et Michelin (+6,26%) affichent une bonne forme à l'inverse de Renault (-17,95%) et Valeo (-10,47%).

Les valeurs industrielles sont également dispersées: la bonne santé d'ArcelorMittal (+17,61%) et de Vinci (+6,21%) contraste par exemple avec la lourde chute des profits de Sanofi (-73,61%) qui souffre de la comparaison avec le premier semestre 2017 où il avait cédé sa division de santé animal Merial.