Gazenergie

Filmar en América Latina fête ses 20 ans d'existence

Zürich, 30.10.2018

 

Le festival Filmar en América Latina est devenu adulte. Sa vingtième édition se tiendra du 16 novembre au 2 décembre dans des salles à Genève et en France voisine. Les spectateurs pourront faire leur choix parmi 90 oeuvres cinématographiques.

Beaucoup de films seront proposés en avant-première. On ne pourra pas les voir ailleurs en Suisse, a souligné mardi la directrice du festival Vania Aillon. Plus d'une vingtaine d'invités animeront les soirées devant le grand écran, dont des réalisateurs et des réalisatrices venues d'Amérique latine.

En 20 ans, le festival a pu accompagner l'explosion du cinéma latino-américain. Au début, la plupart des films étaient engagés et militants, traitant de problèmes sociétaux. Puis sont venus des réalisateurs et de plus en plus de réalisatrices avec de nouvelles approches narratives, a noté Mme Aillon.

Découvreur de talents

Filmar a aussi suivi les trajectoires de jeunes réalisateurs qu'il a contribué à faire découvrir en Europe et qui aujourd'hui ont envahi les grands festivals internationaux, comme Cannes, Venise ou Berlin. La manifestation continuera, pour cette édition, de proposer des oeuvres de jeunes cinéastes émergents.

Filmar est fréquenté en moyenne par quelque 20'000 spectateurs payants lors de chaque édition. Il est l'un des rares festivals dont les finances reposent à 30% sur la billetterie, a fait remarquer Jean-Pierre Gontard, un des cofondateurs de la manifestation, président de l'Association Cinéma des Trois Mondes.

La 20e édition de Filmar s'ouvrira vendredi 16 novembre, à l'Auditorium Arditi, avec le film "Las Herederas" (les héritières), du cinéaste paraguayen Marcelo Martinessi, en présence de l'ancienne présidente du Chili Michelle Bachelet, actuelle Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme.