Gazenergie

Explosion d'un camion en Colombie: 18 morts, selon un nouveau bilan

Zürich, 08.07.2020

 

Dix-huit personnes sont mortes suite à l'explosion lundi d'un camion-citerne dans le nord de la Colombie, selon un nouveau bilan officiel communiqué mercredi. Au moins deux des 53 blessés sont atteints du nouveau coronavirus.

L'explosion s'était produite alors que plusieurs dizaines de personnes s'étaient approchées pour voler du combustible du camion, renversé sur la route entre Barranquilla et Santa Marta, villes de la côte caribéenne, selon la police. Les premiers bilans avaient été de sept morts et 46 blessés, puis 49, dont certains grièvement brûlés.

Deux des blessés ont été testés "positifs au covid-19", a précisé mercredi dans un communiqué le gouvernement du département du Magdalena, où a eu lieu l'accident.

Selon ce texte, "11 patients, soignés dans des cliniques et des hôpitaux de Santa Marta et Barranquilla, sont décédés entre lundi et mercredi matin". Sept autres ont été transférés en avion dans un service de grands brûlés de Bogota et sont traités comme des cas "suspects" du nouveau coronavirus, selon la même source.

"J'ai senti l'enfer venir sur moi"

Les blessés restants ont été hospitalisés à Barranquilla, Santa Marta et Ciénaga (nord), ainsi qu'à Valledupar (nord-est). "C'est comme si je renaissais parce que quand ça a explosé, j'ai senti l'enfer venir sur moi", a déclaré Eduardo Garcia, un vendeur ambulant brûlé aux mains et au cou.

L'explosion s'est produite sur la commune de Puebloviejo. Les quelque 30'000 habitants n'y disposent pas d'eau potable, vivent dans un marécage pollué et à 58% dans la misère, selon le dernier recensement.

"La population a recours à des formes désespérées de survie", a déploré le gouverneur du Magdalena, Carlos Caicedo, en dénonçant la "pauvreté" qui règne dans ce marais "riche en biodiversité", entre Santa Marta, chef lieu du département, et Barranquilla, chef-lieu de celui de l'Atlantico.

D'après des images vidéo diffusées par les autorités, des dizaines de personnes étaient en train de remplir des bidons en plastique de carburant lorsque le camion a explosé. "Du fait des besoins qu'il y a dans ce village (...) chaque fois qu'un véhicule se retourne, les gens vont récupérer ce qu'ils peuvent, que ce soit des caisses, de la nourriture, etc", a ajouté M. Garcia.

La côte caraïbe est l'une des régions de Colombie les plus affectées par la pandémie, alors que le pays compte plus de 124'000 cas confirmés du nouveau coronavirus, dont plus de 4300 morts. Dans certaines villes comme Barranquilla, située à 45 km de l'accident, le système sanitaire est presque saturé.