Gazenergie

Douze accusés d'homicide par négligence dans un incendie meurtrier

Zürich, 27.09.2018

 

Douze personnes, dont trois commandants de la protection civile, seront jugés pour homicide par négligence après un feu de forêt qui avait fait 64 morts en juin 2017 au Portugal, a annoncé jeudi le ministère public.

Dans ces poursuites sans précédent au Portugal, l'acte d'accusation dressé par le parquet de Leiria (centre) vise également trois élus locaux, un employé de mairie, deux cadres supérieurs d'une compagnie d'électricité et trois fonctionnaires d'une entreprise responsable de l'entretien d'une route sur laquelle ont péri près de 50 personnes.

D'après les médias locaux, les procureurs reprennent largement les conclusions d'une enquête indépendante commanditée par le Parlement portugais, qui avait mis en exergue plusieurs défaillances graves dans le dispositif de lutte contre l'incendie, ainsi que dans les mesures de prévention.

Selon le rapport de cette commission technique, le feu qui s'est déclaré le 17 juin dans la commune de Pedrogao Grande a été causé par des décharges électriques issues du réseau de distribution d'énergie.

Après cet incendie d'une violence inouïe, qui a fait 64 morts, plus de 200 blessés et réduit en cendres plus de 24'000 hectares de végétation, le centre et le nord du Portugal ont été frappés le 15 octobre suivant par une nouvelle vague de feux de forêt qui ont fait 45 nouvelles victimes.

Mis en cause par son incapacité à éviter ces drames, le gouvernement socialiste a depuis pris plusieurs mesures visant à réformer le dispositif de lutte contre les incendies et les politiques d'aménagement des forêts.