Gazenergie

De l'importance d'un bon couvercle sur les fosses à purin

Zürich, 24.06.2020

 

Des fosses à purin bien couvertes, et le climat s'en portera mieux. C'est le constat d'une étude de la HES bernoise qui a publié mercredi une analyse des émissions d'ammoniac et de gaz à effet de serre dans l'agriculture.

Les émissions d'ammoniac en Suisse proviennent à 90% de l'agriculture, a indiqué la Haute école des sciences agronomiques, forestières et alimentaires (HAFL) à Zollikofen (BE) dans un communiqué.

En excès dans l'air, ce composé d'azote et d'hydrogène est un polluant des écosystèmes, nuisible aux eaux et aux sols. Il contribue en outre indirectement à la formation de poussières fines. Du gaz hilarant, du méthane et du CO2 s'échappent également des fosses à purin.

Avec d'autres institutions de recherche, la HAFL publie dans la revue Agriculture, Ecosystems & Environment une synthèse des connaissances sur le sujet et des remèdes possibles. Ainsi, une fosse à purin bien couverte laisse échapper jusqu'à 80% d'ammoniac en moins.

Certains procédés de stockage réduisent les émissions, tandis que d'autres les augmentent, notent encore les auteurs. Enfin, le lisier de porc produit davantage d'émissions d'ammoniac et de gaz à effet de serre que le lisier de bovins.