Gazenergie

Contre la réforme du travail, des routiers ciblent routes et dépôts

Zürich, 25.09.2017

 

Des routiers ont entamé lundi un mouvement reconductible contre la réforme du Code du travail, en ciblant dès l'aube des axes de circulation et des dépôts de carburant. Les blocages ont été en grande partie levés.

La situation est "normale" à la mi-journée et "la quasi totalité des dépôts de carburants est libre d'accès", a indiqué le ministère des Transports lundi, quelques heures après le lancement d'une journée de mobilisation des routiers. "En conséquence, l’approvisionnement des stations-services est assuré normalement", poursuit le ministère dans un communiqué, coupant court à toute menace de pénurie d'essence.

Les routiers CGT et Force ouvrière (FO) ont organisé lundi un mouvement d'action nationale contre la réforme du Code du travail. Ils ont bloqué en plusieurs points de France l'accès à des dépôts de carburant. Le coup d'envoi a été donné par une trentaine de grévistes qui ont bloqué, dans la nuit, le trafic des poids-lourds sur une autoroute du Nord, tout près de la Belgique.

Opérations-escargot

Des opérations-escargot ont suivi sur le périphérique de Caen et sur l'autoroute A1, une des plus fréquentées d'Europe, occasionnant des ralentissements conséquents. Des actions ont aussi eu lieu à proximité d'Arras, Rouen, Caen, Bordeaux, La Rochelle, Marseille ou encore Saint-Nazaire.

"Il y a de vraies inquiétudes" exprimées par les chauffeurs, "il faut qu'on leur apporte des garanties", a reconnu lundi sur RMC et BFMTV le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner. S'ils le souhaitent, CGT et FO "seront évidemment reçus à nouveau", a-t-il ajouté. Mais les syndicats disent n'avoir aucun contact avec l'exécutif, malgré les "plus de 40 points de blocage" recensés par leur soin.